13 annonces (sponsorisées comprises)
Populaire
Cartier Crash
white gold NSO - White Opaline
235 000 
+ 59 € de frais de port
Sponsorisée
Cartier Crash
Crash
209 000 
Frais de port en supplément
Vendeur particulier
Populaire
Cartier Crash
WL420047
243 237 
+ 61 € de frais de port
Populaire
Cartier Crash
Paris | 1991
Prix sur demande
+ 529 € de frais de port
Populaire
Cartier Crash
Platinum Paris 1991
Prix sur demande
+ 241 € de frais de port
Cartier Crash
2774
Prix sur demande
Livraison gratuite
Cartier Crash
[Un] Limited PG WGMB0003 PG/RG Quartz
27 493 
Livraison gratuite
Populaire
Cartier Crash
Paris Crash 1991 - Full Set - 1 Owner
289 000 
Frais de port en supplément
Vendeur particulier
Populaire
Cartier Crash
Cartier Crash Paris
Prix sur demande
+ 55 € de frais de port
Populaire
Cartier Crash
Métiers d’Art Crash Tigrée Métamorphoses HPI01529 Limited 50 Pcs
Prix sur demande
+ 241 € de frais de port
Populaire
Cartier Crash
Métiers d’Art Crash Tigrée Métamorphoses HP101529
Prix sur demande
+ 529 € de frais de port
Cartier Crash
White Gold Paris
Prix sur demande
+ 241 € de frais de port
Populaire
Cartier Crash
PG/3PD WL407931 PG/RG Manual Winding
298 660 
Livraison gratuite

Crash de Cartier : montre aux formes atypiques

La Crash de Cartier semble tout droit sortie d'un tableau de Salvador Dalí. Sa forme inhabituelle, son histoire palpitante et sa rareté en font une pièce de collection recherchée.


La montre surréaliste de Cartier

La Crash de Cartier est l'une des montres de luxe les plus atypiques. La forme absolument unique de son boîtier ressemble à un ovale fondu. Les chiffres romains caractéristiques de Cartier apparaissent eux aussi légèrement déformés sur le cadran. Les lignes de la Crash rappellent fortement les montres du génie du surréalisme, Salvador Dalí, et de son chef-d'œuvre "La Persistance de la mémoire". C'est pourquoi les fans de Cartier n'hésitent pas à l'appeler "la Cartier de Dalí".

La Crash a vu le jour en 1967 sous la plume de Jean-Jacques Cartier, alors patron de Cartier Londres, et du designer Rupert Emmerson. L'histoire veut qu'ils se soient inspirés d'une montre Baignoire de Cartier, de forme ovale donc, qui se serait brisée dans un accident de voiture - mais cela reste une légende. En réalité, Cartier et Emmerson désiraient créer un garde-temps reflétant la vibe londonienne des Swinging Sixties.

Cartier Londres n'a produit la Crash qu'en très petit nombre jusqu'au début des années 1970 avant de la rééditer entre le milieu et la fin des années 1980. Ces montres particulièrement rares sont également connues sous le nom de "London Crash" et sont bien évidemment très prisées des collectionneurs. En 1990, Cartier Paris a réalisé une Crash en platine, puis, l'année suivante, une édition en or limitée à 400 exemplaires. À l'instar de ses prédécesseurs, ces montres portent le surnom de leur origine, "Paris Crash".

Depuis lors, de nouvelles versions de la Crash ont été lancées à intervalles irréguliers. En 2013, par exemple, une édition avec un bracelet en or et des maillons en forme de goutte, est apparue sur le marché. Puis en 2015 et 2016, Cartier a introduit des variantes squeléttées de la montre. Et enfin en 2017, c'est la Crash Radieuse qui a rejoint la collection Libre.

5 raisons d'acheter une Crash de Cartier

  • Un design unique
  • Montres de collection recherchées
  • Disponible en or rose, en or jaune, en or blanc ou en platine
  • Calibre de manufacture
  • Modèles haut de gamme avec cadran squeletté

Prix de la Crash de Cartier

N° de réf. Crash de Cratier Prix (approximatif) Matériau / Dimension /Calibre
Crash à Paris 079-91 259 000 € or jaune / 38 mm x 22 mm / 160
Crash de Paris 2774 193 000 € or blanc, serti de diamants / 38 mm x 22 mm / 160
Crash de Paris 2463 184 000 € or jaune, serti de diamants / 38 mm x 22 mm / 160
Crash (fabriqué en Suisse) WL420047 PG 142 000 € or rose, serti de diamants / 39 mm x 26 mm / 8970 MC

Combien coûte une Crash de Cartier ?

Les prix des quelques exemplaires de la Crash de Cartier disponibles sur le marché oscillent entre 140 000 et 260 000 €. Il s'agit généralement de variantes de la "Paris Crash". Toutefois, avec un peu de chance, vous pourrez aussi dénicher une montre Crash Squelette à un prix identique.

Si vous avez jeté votre dévolu sur une "London Crash", vos chances de succès sont bien moindres. Ces montres ont été produites en si peu d'exemplaires à l'époque qu'elles sont aujourd'hui quasiment introuvables sur le marché. De temps en temps, certaines pièces apparaissent dans des ventes aux enchères, où elles battent régulièrement de nouveaux records de vente. En mai 2022, par exemple, une Crash de 1967 a atteint une enchère maximale équivalente à 1,38 million d'euros, ce qui en fait la Crash la plus chère jamais vendue.


La Crash de Cartier en détail

Depuis sa création il y a plus de 55 ans, la Crash n'a pratiquement pas changé, mais toutes les variantes de cette montre atypique possèdent leurs propres caractéristiques. Les modèles Crash londoniens, parisiens et modernes se distinguent par exemple par leur taille. Alors que l'original londonien présente un boîtier de 43 mm x 25 mm, le boîtier d'une "Paris Crash" ne mesure que 38 mm x 25 mm. Les versions modernes de la montre sont quant à elles disponibles dans des tailles allant de 39 mm x 22 mm à 45 mm x 28 mm. Parmi elles, la London Crash Re-Edition, qui reprend exactement les dimensions de la Crash de 1967. Cette édition est exclusivement disponible dans la boutique Cartier de Londres, et, pour ajouter à la rareté du modèle, Cartier n'en produit au maximum qu'un exemplaire par mois.

Outre leur taille, les différentes versions de la Crash se démarquent également par leur cadran. Alors que presque tous les modèles Crash disposent d'un cadran blanc argenté orné de chiffres romains noirs quelque peu déformés, les montres de production londonienne portent l'inscription "London" au-dessus du 6. Sur les montres de Cartier Paris, c'est en toute logique le nom de la ville de Paris qui est inscrit. Pour les montres de la génération moderne, Cartier préfère indiquer l'origine par la mention "Swiss made" figurant sur le bord inférieur du cadran.

La Crash Radieuse, sortie en 2017, éveille un intérêt particulier par son esthétique. Sur cette montre, les chiffres sont superposés par des anneaux concentriques imitant les vagues sur un lac. Ce "motif de vagues" se poursuit sur la lunette. Cartier n'a édité la Crash Radieuse qu'à 50 exemplaires, un chiffre qui explique la rareté de cette montre sur le marché.

Les calibres de la Crash de Cartier

Pour la première génération de la Crash, Cartier avait recours au calibre à remontage manuel 841 de Jaeger-LeCoultre, doté de 17 rubis. Les montres issues des années 1980, 1990 et du début des années 2000 renferment en revanche le calibre 160 de Cartier. Ce mouvement est en réalité une variante légèrement modifiée du mouvement de Jaeger-LeCoultre.

Ce sont les calibres à remontage manuel 8970 MC et 8971 MC, qui ont également animé certains modèles Tank pendant quelque temps, qui sont désormais présents dans les montres de construction récente. Là encore, c'est un calibre JLC - plus précisément le 846 - qui sert de base. La situation est un peu différente pour les variantes squelettées de la Crash, pour lesquelles Cartier a développé le mouvement 9618 MC pour montres de forme, spécialement adapté au boîtier.


Qui porte la Crash de Cartier ?

Vu le faible nombre de pièces produites jusqu'à présent, il n'est pas surprenant que la Crash soit moins populaire que la Tank ou la Santos. Néanmoins, la Crash a récemment gagné en visibilité, en grande partie grâce à des célébrités comme Kanye West, Tyler, the Creator et Jay-Z. En effet, les rappeurs ont tous été aperçus à plusieurs reprises avec cette montre plutôt inhabituelle au poignet.