01/30/2023
 8 minutes

Zoom sur les meilleures combinaisons de bracelets et montres de plongée Rolex

Par Christoph Odenthal
Strapqueens-Rolex-Taucheruhren––welches-Armband-passt-zu-welcher-Uhr–2-1

Vous souhaitez redonner un coup de jeune à votre Rolex ? Vous aimeriez apporter une touche de couleur dans votre collection de montres comme remède à la déprime saisonnière ? Vous êtes à la recherche de nouveaux bracelets de montre confortables pour les froides journées d’hiver ?

Bonne nouvelle, j’ai d’excellentes suggestions pour vous ! Commençons tout d’abord par nous intéresser aux bracelets d’origine de Rolex.

Comment s’appellent les bracelets de Rolex ?

En tout honnêteté, aucun autre bracelet de montre n’arrive à la cheville des bracelets Rolex actuels, tant à la vue qu’au toucher. Ces derniers, répondant aux noms de Oyster et Jubilee, se distinguent en effet par leurs éléments à la fois massifs et minutieusement disposés.

  • Les bracelets de montre Oyster : sobre et sportif, le bracelet Oyster de Rolex est absolument unique dans le domaine des montres de luxe. En tant que fidèle porteur de Rolex depuis plus de dix ans, je reste convaincu des qualités et de la solidité de ces bracelets. Le fermoir (Oysterlock) et le mécanisme de réglage (Glidelock) sont de petits bijoux de fonctionnalité et permettent au bracelet de glisser littéralement sur le poignet lorsque vous enfilez la montre. Le bracelet Oyster est véritablement comme une seconde peau, sans tiraillements ou pincements désagréables.
  • Les bracelets de montre Jubilee : ces bracelets ultra élégants accompagnent à merveille les montres professionnelles. Contrairement aux variantes Oyster composées de trois maillons, chaque rangée du bracelet Jubilee compte cinq maillons. Même si ce bracelet est principalement associé à la Rolex Datejust classique, il conviendra également parfaitement à une Rolex GMT-Master II plus sportive, que vous connaissez peut-être sous les surnoms de Batman, Pepsi ou Sprite. Je pourrais continuer à vanter les mérites de ce bracelet pendant des heures, en particulier son confort, mais je préfère m’arrêter ici.

Si les bracelets Rolex ont l’air d’avoir tout pour plaire, le port d’un bracelet provenant d’un fabricant tiers renommé peut se révéler avantageux dans certaines situations du quotidien, et ce pour plusieurs raisons.

Laissez-moi vous partager ma propre expérience avec les montres de plongée Rolex à titre d’exemple. En tant que fan incontesté du design emblématique de la Rolex Submariner, j’ai fait l’acquisition de trois montres de plongée Rolex au fil des années. Je perçois déjà votre étonnement : à quoi bon opter pour trois montres à première vue quasiment identiques ? Chaque référence étant munie d’un bracelet différent, je ne vois aucune objection à leur cohabitation au sein d’une même collection. Cela me donne également une bonne raison d’enrichir ma collection !

Les bracelets originaux de Rolex se distinguent par leur toucher et leur excellente finition.

Trois montres de plongée Rolex, trois bracelets et trois effets totalement différents

1. La Rolex Submariner référence 114060 sur un bracelet Oyster

Avez-vous déjà eu le plaisir d’essayer ou même de porter pendant une longue période la Rolex Submariner référence 114060 (ou la référence 124060 qui lui succède) sur un bracelet Oyster ? Dans ma collection, la version moderne de la Submariner munie d’une lunette en céramique se porte de manière classique sur le bracelet en acier inoxydable fourni. Comparé à celui du modèle précédent, j’ai nommé la Rolex Submariner référence 14060, le bracelet de montre offre une sensation de qualité nettement supérieure, notamment grâce aux maillons massifs. Les transitions entre le bracelet et les attaches ainsi que le bracelet et le fermoir sont nettement plus travaillées que sur la version précédente, qui était quelque peu approximative. La disposition plus régulière des maillons dégage en outre une impression de sérénité. Il faut toutefois avouer que le boîtier masculin de cette référence, également surnommé Maxi Case, ferait bien moins bonne figure sur un bracelet Nato ou un bracelet en cuir. L’écart entre les attaches plutôt carrées et le bracelet est en effet trop important et rend la montre bien plus imposante qu’elle ne l’est en réalité. Un bracelet Nato ou Zulu classique, qui passe donc sous le fond du boîtier, augmente par ailleurs la hauteur totale de la montre, que vous aurez alors du mal à dissimuler sous la manche d’une chemise ou d’une veste.

La génération de Submariner munies d’une lunette en céramique est donc clairement à son avantage sur le classique bracelet Oyster de Rolex !

En résumé, je préfère porter ma Rolex Submariner moderne sur un bracelet Oyster, la référence précédente sur un bracelet Nato et la Sea-Dweller sur un bracelet en caoutchouc.

2. La Rolex Submariner référence 14060 sur un bracelet Nato/cuir

Avez-vous déjà considéré l’achat d’une Rolex vintage pour finalement voir votre élan stoppé net par un bracelet en acier inoxydable trop lâche ? Le toucher et la fonctionnalité du bracelet typique de la Submariner référence 14060 ne sont absolument pas à la hauteur de la variante moderne ayant fait l’objet du paragraphe précédent. Même si le bracelet Oyster de cette référence possède son cercle d’adeptes, il vous suffit de le placer à côté de celui de la Rolex Submariner 114060 pour percevoir une différence nette. J’aime porter cette montre rétro avec lunette en aluminium sur un bracelet Nato, et parfois sur un bracelet en cuir. Je délaisse le bracelet Rolex original au profit d’un bracelet Nato pour deux raisons.

  • Le côté décontracté : le design filigrane de la Rolex Submariner référence 14060 sur un bracelet Nato est synonyme de sobriété sans pour autant être ennuyeux, tout à fait dans le style 007. Qui n’a jamais rêvé d’atteindre le niveau de coolitude de Sean Connery dans les anciens James Bond ? Portée avec un jean et un t-shirt ou avec un smoking, cette combinaison ultra polyvalente est du meilleur effet. Comme indiqué dans le paragraphe précédent, le bracelet Nato classique passant sous le fond du boîtier vient certes augmenter la hauteur totale de la montre, mais ne nuit en rien au confort de port quotidien. Le boîtier étant plus plat et fin que celui de son successeur, la montre ne vous gêne absolument pas et sait disparaître sans problème sous la manche de n’importe quel vêtement. Autre avantage en hiver, l’acier inoxydable froid du fond du boîtier n’entre pas directement en contact avec votre peau. Le montage des bracelets Nato classiques ne nécessitant aucun outil spécifique, ils peuvent être remplacés rapidement et facilement : parfait pour changer spontanément de coloris au gré de vos envies ! Si le prix de l’authenticité et de la sobriété devait être décerné à Rolex, cette combinaison de montre et de bracelet en serait la représentante parfaite.
  • Moins chers que les bracelets Rolex : des bracelets de montre Nato de qualité correcte sont disponible à partir de 13 € chez divers fabricants. Si vous ne souhaitez pas faire de fantaisies, sachez que la Rolex Submariner 14060 se porte également à merveille sur un bracelet en cuir. La plupart des bracelets en cuir possédant des extrémités droites, la transition avec le boîtier est ici aussi bien plus harmonieuse que sur la Rolex Submariner référence 114060. Les produits de la marque italienne Colareb offrent par exemple un choix solide de matériaux et de couleurs à partir d’environ 40 €. Jetez également un œil au catalogue de Hirsch, un créateur de bracelets autrichien proposant des produits très intéressants.
La Rolex Submariner référence 14060 est à son avantage sur un bracelet Nato.

3. La Sea-Dweller référence 126600 sur un bracelet en caoutchouc

Avez-vous déjà admiré la Rolex Sea-Dweller Red sous toutes les coutures en vous disant qu’il s’agissait d’une véritable reine de beauté parmi les montres de plongée Rolex ? Des proportions absolument parfaites du boîtier Maxi Case à la graduation continue de la lunette en céramique, en passant par la valve à hélium fonctionnelle sur le flanc, l’inscription rouge nostalgique sur le cadran et l’histoire incomparable, la Rolex Sea-Dweller référence 126600 possède bien des arguments pour séduire.

Je n’ai pas réussi à vous convaincre avec ma tirade ? Je vois, vous connaissez donc déjà sûrement le point faible de ce modèle anniversaire… Avec un tour de poignet moyen de 17 cm, je suis, comme la plupart des fans de montres, d’avis qu’un diamètre de boîtier compris entre 39 et 41 mm est le plus confortable au quotidien. Mon expérience montre que les garde-temps de plus de 41 mm ne sont pas forcément idéaux et il n’est pas étonnant que le boîtier de 43 mm de cette Rolex Sea-Dweller en impressionne plus d’un. Loin d’être un poids plume, la combinaison avec un bracelet Oyster affiche un total de 195 g sur la balance.
Serait-il possible de porter le boîtier sur un bracelet Nato pour plus de légèreté ? La réponse est malheureusement non : les extrémités droites du bracelet rendent cette association presque impossible et il est donc nécessaire de trouver une autre solution sur mesure, avec des extrémités arrondies parfaitement adaptées. Le matériau du bracelet est également important : il doit impérativement s’agir d’un matériau capable de maintenir solidement en place un boîtier plutôt lourd tout en restant agréable au toucher.

Un bracelet en caoutchouc améliore nettement le confort de port de la Rolex Sea-Dweller

Bracelets en caoutchouc pour la Sea-Dweller

Rubber B ou Everest Horology ?

Rolex est ouverte à l’utilisation d’éléments en caoutchouc et a même présenté un bracelet en caoutchouc, appelé Oysterflex et conçu pour l’Everose Yacht-Master, à l’occasion de l’édition 2015 du Baselworld. Parmi les nombreuses marques bon marché, deux fabricants de bracelets de montres de très bonne qualité tirent leur épingle du jeu : Rubber B et Everest Horology Products. Après avoir longuement testé les deux marques, j’ai finalement opté pour un bracelet noir signé Everest. Un examen plus approfondi des caractéristiques spécifiques du produit a également fait pencher la balance en faveur de la boucle à ardillon Everest plutôt que du fermoir de sécurité Oysterlock original de Rolex. Si vous avez déjà accroché un bracelet Everest à votre sacro-saint garde-temps, vous ne pourrez que confirmer la qualité des finitions de ces produits. La transition parfaite entre le bracelet et le boîtier vient apporter l’harmonie nécessaire pour rendre l’imposant boîtier de la Rolex Sea-Dweller Red très facile à porter sur un poignet de taille moyenne, et la différence de poids avec le bracelet en acier inoxydable est immédiatement perceptible. En termes de précision d’ajustement et de toucher, ce bracelet n’a rien à envier aux variantes officielles de Rolex.
J’entends déjà les critiques hurler au scandale : comment certains passionnés de montres sont-ils prêts à dépenser 245 euros pour un morceau de plastique ? S’il est vrai que ces bracelets peuvent sembler cher, il me semble logique de vouloir veiller à ce qu’une montre d’une valeur équivalente à celle d’une voiture soit portée sur un bracelet de la meilleure qualité possible.

Je témoigne volontiers de la résistance et de la longévité du caoutchouc utilisé. Après avoir emporté ma montre plusieurs fois en vacances, en été comme en hiver, le bracelet a été exposé aux rayons UV ainsi qu’à une chaleur et à un froid extrêmes : je peux vous assurer qu’il n’a rien perdu de sa jolie couleur noir ébène. La surface ne craint ni l’usure ni les taches et la boucle ardillon s’est montrée incroyablement fiable lors d’activités extrêmes en plein air. Ce bracelet robuste est donc un allié formidable au quotidien et a grandement contribué à faire de ce garde-temps ma montre de voyage et de sport préférée. La Sea-Dweller Red sur bracelet caoutchouc se montre plus discrète, ce qui n’est pas pour me déplaire, attire moins l’attention et joue définitivement la carte de la montre-outil. Au premier coup d’œil, il est facile de la confondre avec une montre de plongée signée Seiko ou Citizen. Que vous ayez l’intention de faire une plongée à 1 220 m de profondeur pendant vos vacances ou que vous préfériez simplement un garde-temps sortant légèrement des sentiers battus, je vous invite fortement à jeter un œil à cette référence.

Conclusion : une montre de plongée peut être associée à différents types de bracelets afin de sortir de la routine du quotidien. Les alternatives aux bracelets Oyster et Jubilee évoquées permettent non seulement de modifier le message que vous souhaitez faire passer avec votre montre, mais également d’assurer une meilleure résistance dans certaines conditions. En bref, les montres de plongée ne risquent pas de se démoder de sitôt !


À propos de l'auteur

Christoph Odenthal

Christoph Odenthal a grandi à Düsseldorf (Allemagne) au sein d'une famille de passionnés de montres. Son premier garde-temps lui a été offert par son grand-père en 1985 : une Citizen Promaster Aqualand équipée d'un profondimètre analogique. Par la suite, d'autres montres - essentiellement des Rolex - sont passées entre les mains de plusieurs membres de sa famille.

À propos de l'auteur

Derniers articles

Les meilleures montres pour femmes à moins de 3 000 €
03/04/2024
Guide des acheteurs
 4 minutes

Les meilleures montres pour femmes à moins de 3 000 €

Par Barbara Korp
Les subtilités des montres de sport Rolex
03/01/2024
Guide des acheteurs
 6 minutes

Know Your Rolex Sports Watches

Par Chrono24
Rolex-Daytona-FP-Journe-Watch-Boxes-2-1
09/18/2023
Guide des acheteurs
 4 minutes

Comment ranger votre montre

Par Jorg Weppelink