Se connecter

Rétrospective des tendances 2018 en matière de montres

Bert Buijsrogge
20.12.2018
Rétrospective des tendances 2018 en matière de montres

 

Dans l’univers des montres, il est relativement rare de constater des changements radicaux d’une année à l’autre, sauf peut-être lorsque de nouveaux matériaux sont utilisés. Il s’agit généralement de petites améliorations permettant d’espacer les entretiens, ce qui ne pose toutefois aucun problème au fan de montres qui ne s’attend de toute façon pas à des modifications majeures. Jetons sans plus attendre un coup d’œil aux tendances adoptées par l’industrie horlogère en 2018.

 

Couleur

 

Les cadrans colorés ne sont pas une nouveauté à proprement parler, mais cette année a vu déferler une vague de montres aux couleurs vives. L’environnement est un sujet de discussion important depuis plusieurs années, et beaucoup de marques ont décidé de se mettre au vert en 2018. Glashütte Original a lancé une édition spéciale du modèle des Sixties sous la référence 1-39-52-03-02-04. Son cadran vert et noir dégradé, aux couleurs éblouissantes et au motif en relief, attire tous les regards. Oris a également lancé de nouveaux modèles à cadrans verts, dont l’Aquis Date orné d’un dégradé sunburst. Ce garde-temps a rapidement été surnommé « Hulk », tout comme la Rolex Submariner LV.

 

Développements internes

 

La création du premier calibre de manufacture est une étape importante pour toute entreprise horlogère. Il n’y a cependant aucune honte à fabriquer des montres alimentées par un ETA ou un calibre Sellita. La production de calibres de manufacture permet non seulement d’envoyer un message fort aux autres acteurs du monde de l’horlogerie, mais également de justifier des prix plus élevés. De nombreuses personnes se demandent en effet pourquoi une montre d’une grande marque munie d’un ETA modifié est si chère, alors que de plus petites marques produisent des montres bien plus abordables avec le même mouvement.

La grande surprise de l’année nous vient toutefois de la maison Baume & Mercier, qui lance sa Clifton Baumatic référencée 10436. Cette montre recèle le tout premier calibre de manufacture de l’entreprise et dispose d’une impressionnante réserve de marche de 120 heures. Grâce à la technologie Powerscape et à ses composants en silicium, ce garde-temps est même certifié COSC. L’utilisation de nouveaux types de lubrification permet également à ce mouvement d’être plus performant dans diverses conditions. Pour couronner le tout, il est résistant aux champs magnétiques jusqu’à 1500 Gauss.

 

Bracelets en folie

 

Impossible de passer à côté des bracelets interchangeables lors de l’édition 2018 du SIHH. En toute honnêteté, n’importe quel collectionneur ou amateur de montres digne de ce nom possède déjà plusieurs bracelets différents – c’est en tout cas mon cas. Même si ma préférence va nettement aux bracelets NATO, je possède également une collection de bracelets (principalement) en cuir que je porte de temps en temps. La mise en place d’un nouveau bracelet requiert l’utilisation d’un outil pointu, qui a la fâcheuse tendance de griffer les attaches du bracelet. Ces petites imperfections venant ajouter un peu de caractère et d’histoire à la montre ne me dérangent personnellement pas. Les bracelets faciles à changer sonnent toutefois la fin de cette opération délicate, et on en viendrait presque à se demander pourquoi cette solution n’a pas été inventée bien plus tôt.

Si de nombreuses marques ont opté pour des bracelets pouvant être changés à l’aide d’un système d’encoche discret, d’autres ont quant à elles déployé des solutions techniques impressionnantes. La nouvelle collection Santos de Cartier a été présentée pour la première fois au SIHH 2018 et a également marqué le lancement de SmartLink, une technologie propriétaire de l’entreprise permettant de raccourcir ou de rallonger un bracelet. Grâce à un (minuscule) bouton situé au dos de chaque maillon, vous avez désormais la possibilité d’ajouter ou de retirer rapidement des maillons pour adapter le bracelet à votre poignet. Même si vous n’utiliserez probablement pas cette fonction très souvent, il est toujours bon de savoir que votre montre en est équipée. Ce modèle est disponible dans différents styles, dont un modèle rétro bicolore en or et acier commercialisé sous la référence W2SA0006.

 

Minimalisme

 

Dans un monde où « bigger is better », l’industrie horlogère va à contre-courant de la tendance et s’adonne au minimalisme. Tudor a sorti son modèle presque parfait de Black Bay Fifty-Eight, légèrement plus petit et plus fin que la montre Black Bay classique. L’ajout d’une aiguille des heures snowflake signe une réinterprétation moderne très réussie d’une montre vintage époustouflante – à mon humble avis. Hublot a également lancé une version nettement plus petite de sa montre Big Bang Unico, dont le boîtier est passé de 45 à 42 mm. Ce modèle est disponible en différentes variantes, comme la Big Bang Unico King Gold référencée 441.OX.1180.RX.

Piaget est toutefois le véritable champion du minimalisme et a même mis au point la montre la plus mince du monde. Ce garde-temps mesurant seulement 2 mm d’épaisseur bat tous les records, dommage qu’il ne s’agisse pour l’instant que d’un prototype ! Cette création fut l’occasion de montrer le potentiel de l’entreprise et surtout et de prendre sa revanche sur la marque Bulgari, déjà détentrice de multiples records dont celui de la montre automatique et à tourbillon la plus mince.

 

Montres GMT

 

L’année 2018 a eu le mérite d’offrir enfin aux grands voyageurs la montre GMT qu’ils attendaient, à savoir la Rolex GMT-Master II munie de l’iconique lunette Pepsi et d’un bracelet anniversaire. Bien qu’il ne soit pas aussi raffiné que le GMT-Master original, ce nouveau modèle excelle dans tous les domaines. Ses seuls points négatifs ? Son prix et sa rareté. Tudor, la filiale de Rolex, a créé la surprise en lançant au même moment une version rouge et bleue de la Black Bay, la Tudor Black Bay GMT.

 

L’essor des achats en ligne et des éditions spéciales

 

De plus en plus de montres sont achetées et vendues en ligne, et les revendeurs ne sont plus les seuls sur ce marché : même Hodinkee a commencé à vendre des montres et présente régulièrement des éditions spéciales créées en collaboration avec différentes marques. Ces collaborations ont été l’occasion de proposer d’intéressants designs réinventés, à l’image de la Heuer Skipper, et ont même donné naissance à la première montre Grönefeld à cadran fermé.

L’Omega Speedmaster Speedy Tuesday 2 Ultraman a également été sous les feux de la rampe. Vendu uniquement en ligne, ce garde-temps s’inspire directement de la Speedmaster ‘Ultraman’ de 1967. Bien qu’il n’y ait jamais eu de lancement officiel, cette Speedmaster munie d’une aiguille orange assortie aux tenues de l’héroïque équipe Monster Attack est apparue dans la série The Return of Ultraman.

 

Lire la suite

Revue de l’année : la sphère horlogère en 2018

Top 5 des montres pour les expéditions extrêmes

Une montre, deux logos : comment certaines marques parviennent à afficher leur logo sur les cadrans de certains garde-temps


Bert Buijsrogge
De Bert Buijsrogge
20.12.2018
Voir tous les articles

Zoom sur