10/02/2019
 5 minutes

Pourquoi une montre de plongée a-t-elle besoin d’une valve à hélium ?

Par Mathias Kunz
Rolex Sea-Dweller

Pourquoi une montre de plongée a-t-elle besoin d’une valve à hélium ?, Photo: Bert Buijsrogge

Certaines montres de plongée possèdent une valve à hélium et d’autres non. La Rolex Sea-Dweller est probablement la plus célèbre montre équipée de ce composant. À quoi sert cette valve lors de la plongée ?

Comment fonctionne une valve à hélium ?

Une valve à hélium protège la montre de plongée de tout dommage. Il s’agit donc d’une valve de sécurité permettant aux molécules d’hélium de s’échapper pendant la plongée à saturation et la phase de décompression. Avant leurs plongées profondes, les plongeurs professionnels sont placés dans un caisson hyperbare et respirent un mélange gazeux d’hélium et d’oxygène appelé héliox. L’hélium remplace l’azote contenu dans l’air normal, qui possède des effets narcotiques lorsqu’il est soumis à des pressions importantes. Les molécules d’hélium sont toutefois si petites qu’elles peuvent se faufiler entre les joints d’une montre de plongée et atteindre l’intérieur du boîtier. Pendant la décompression, elles ne s’échappent cependant pas assez rapidement et la pression importante risque de faire sauter le verre de la montre. C’est pourquoi les montres de plongée telles que la Rolex Sea-Dweller sont munies d’une valve à hélium. Cette valve n’est toutefois absolument pas indispensable si vous pratiquez uniquement la plongée à titre de loisir.

Rolex Comex Submariner Ref. 5514
Rolex Comex Submariner

Une brève histoire de la valve à hélium

Lors des débuts de la plongée à saturation, les plongeurs professionnels se plaignaient souvent que les verres de leurs montres sautaient pendant la décompression. C’est précisément pour résoudre ce problème que Rolex a développé la valve à hélium dans les années 1960, en collaboration avec l’entreprise française de plongée Comex. À l’origine, la manufacture horlogère genevoise se contentait de fournir à Comex des montres Submariner ayant subi quelques modifications. Aujourd’hui extrêmement rares, les modèles Rolex Comex sont très convoités et donc coûteux.

La Sea-Dweller a finalement fait son apparition sur le marché en 1967. La valve à hélium est intégrée dans le côté gauche du boîtier : en l’absence de loupe Cyclope et avec une étanchéité améliorée à 610 m, il s’agit de l’une des principales caractéristiques de la Sea-Dweller. Le premier modèle de cette montre de plongée professionnelle porte le numéro de référence 1665. L’inscription rouge « SEA-DWELLER SUBMARINER 2000 » sur deux lignes lui a valu le surnom de « Double Red ». Ces premières versions des montres de plongée professionnelles sont aujourd’hui très plébiscitées et atteignent en toute logique des prix élevés.

 Rolex Sea-Dweller Double Red
Rolex Sea-Dweller Double Red

Une montre de plongée célèbre munie d’une valve à hélium : la Sea-Dweller de Rolex

La Rolex Sea-Dweller susmentionnée est la première montre de plongée à avoir été équipée d’une valve à hélium – et sans aucun doute la plus célèbre. Le modèle actuel portant le numéro de référence 126600 a été lancé sur le marché en 2017, à l’occasion du 50eanniversaire de la montre de plongée. Alors que ses prédécesseurs mesuraient 40 mm de diamètre, celui-ci mesure 43 mm mais conserve un boîtier étanche jusqu’à 1220 m (120 bar). La première loupe Cyclope de ce modèle, conçue pour agrandir l’affichage de la date, a fait l’objet de discussions controversées entre les fans de Rolex.

Cette montre présente une nouveauté : le calibre de manufacture 3235 à échappement Chronergy breveté particulièrement efficace. Grâce à ce nouveau mouvement, la réserve de marche atteint désormais environ 70 heures. Cette Sea-Dweller est bien entendu certifiée « Superlative Chronometer », son écart de précision est donc compris entre -2 et +2 secondes par jour.

Omega Seamaster Planet Ocean 600 M

Omega Seamaster Planet Ocean-0933
Omega Seamaster Planet Ocean, Photo: Bert Buijsrogge

La Seamaster Planet Ocean 600M est la montre de plongée professionnelle d’Omega, déclinée en de nombreux modèles différents : de la montre à trois aiguillesà la version GMT en passant par le chronographe, vous trouverez forcément un garde-temps adapté à vos besoins. La version à trois aiguilles avec affichage de la date à 3 heures est très proche de la Sea-Dweller de Rolex – et possède même un diamètre identique de 43,5 mm tout en étant étanche à 600 m (60 bar). La valve à hélium de la montre Omega est également située sur le côté gauche du boîtier, mais à 10 heures au lieu de 9 heures. Son fonctionnement est lui aussi différent : alors que la valve Rolex est entièrement automatique, la valve à hélium de l’Omega Seamaster Planet Ocean 600M doit être ouverte manuellement pendant la phase de décompression.

La montre-bracelet est certifiée Master Chronometer et est donc non seulement particulièrement précise, mais également antimagnétique jusqu’à 15 000 Gauss.

Tudor Pelagos : un chronomètre en titane avec une valve à hélium

Tudor Pelagos
Tudor Pelagos, Photo: Bert Buijsrogge

La Pelagos de Tudor est un autre exemple de montre de plongée disposant d’une valve à hélium. Comme sur la Sea-Dweller de Rolex, la valve de sécurité automatique se trouve sur le côté gauche, à 9 heures, et est intégrée dans le boîtier. La Pelagos LHD, sur laquelle la couronne est positionnée sur le côté gauche, fait toutefois exception à la règle et est destinée aux plongeurs ainsi qu’aux personnes portant leur montre-bracelet au poignet droit. L’abréviation « LHD » signifie en effet « Left Hand Drive », soit « conduite à gauche ». La valve à hélium de la Pelagos LHD est en toute logique située sur le côté droit du boîtier, à 3 heures.

La marque Tudor est une filiale de Rolex faisant appel au titane pour réaliser le boîtier de chaque Pelagos. Nettement plus léger que l’acier inoxydable, ce matériau possède également l’avantage d’être plus dur et résistant à la corrosion. Le boîtier entièrement satiné possède un diamètre de 42 mm. La lunette rotative de la Pelagos est elle aussi en titane et est munie d’un insert en céramique particulièrement résistant aux rayures. Le cadran et la lunette sont disponibles en noir ou en bleu. L’ensemble de la montre est étanche jusqu’à 500 m (50 bar).

Le bracelet en titane est un autre point fort des modèles Pelagos de Tudor : la boucle déployante avec système de sécurité est munie d’un bracelet avec un système de rallonge breveté s’adaptant automatiquement à la pression ambiante. Lorsque la pression augmente avec la profondeur de l’eau, le bracelet devient automatiquement plus étroit. Lorsque la pression diminue lors du retour à la surface, le bracelet retrouve sa taille initiale. Il s’adapte ainsi à la circonférence de la combinaison de plongée au niveau du poignet.

Le calibre de manufacture automatique MT5612 est certifié chronomètre, dispose d’un affichage de la date à 3 heures et offre une réserve de marche de 70 heures.

Chronographe Prodiver d’Oris avec fonction chronomètre

En plus de la valve à hélium, le chronographe Prodiver d’Oris est muni d’une fonction chronomètre vous permettant de mesurer des laps de temps pouvant atteindre 12 heures. Cette montre de plongée de 51 mm de diamètre bat au rythme du calibre Oris 774, qui se base sur le SW 500 de Sellita et dispose d’une réserve de marche d’environ 48 heures.

La lunette en céramique caoutchoutée à l’extérieur est particulièrement facile à manier. La couronne et le poussoir sont vissés ensemble de manière à empêcher l’eau de pénétrer à l’intérieur du boîtier. Ce chronographe étanche à 1000 m (100 bar) est muni d’une valve à hélium automatique se trouvant sur le côté gauche du boîtier, à 9 heures.

Lire la suite

Montres de plongée : entre objets sportifs et véritables icônes

Histoire de la Blancpain Fifty Fathoms : la montre de plongée d’origine

Montres de plongée de l’extrême


À propos de l'auteur

Mathias Kunz

Je suis rédacteur chez Chrono24 depuis 2015 : les montres sont mon pain quotidien. Ce qui me fascine le plus, c'est le raffinement de la mécanique, symbole de …

À propos de l'auteur

Derniers articles

Microrotor-2-1
06/10/2024
Montres et technique
 6 minutes

Le micro-rotor : développement, antécédents, technique

Par Tim Breining
Patek-Philippe-World-Time-2-1
04/29/2024
Montres et technique
 6 minutes

Patek Philippe : la maîtrise des complications

Par Tim Breining
FPJourne-Souveraine-2-1
03/12/2024
Montres et technique
 7 minutes

Trois des complications les plus rares : fonction, génie et absurdité

Par Tim Breining