Se connecter

Personnalités de l’industrie horlogère : Kari Voutilainen

Jorg Weppelink
07.02.2019
Personnalités de l'industrie horlogère : Kari Voutilainen

 

Dans un univers en constante évolution, les grandes maisons horlogères essaient d’attirer le public, le plus souvent en mettant en avant leur histoire riche ainsi que leur excellence technique, et en assurant un flux constant de nouveaux modèles. Au cours de la dernière décennie, ce sont toutefois les petites marques indépendantes qui sont parvenues à conquérir le public. Quel est leur secret ? Souvent conscientes qu’il est nécessaire de proposer un produit inédit plutôt qu’une énième montre ressemblant aux autres, leur succès repose sur une vision claire et sur les compétences nécessaires pour que cette vision devienne réalité. L’un des noms les plus célèbres de l’industrie horlogère indépendante est Kari Voutilainen : cet horloger finlandais est devenu l’un des leaders de l’industrie en traçant sa propre voie, en créant des montres uniques en leur genre et en offrant une contribution de taille à l’industrie. Aventurons-nous dans son univers.

 

Les prémices

Kari Voutilainen est originaire de Rovaniemi, une petite ville au bord du cercle arctique, dans le nord de la Finlande — autant dire que rien ne le prédestinait à devenir un créateur de renommée mondiale. Il commence à vouer un intérêt aux montres vers l’âge de treize ans, après avoir visité l’atelier d’un ami de la famille, et entre à la prestigieuse École d’horlogerie de Tapiola au début des années 1980. Malgré la crise du quartz, Kari Voutilainen a toujours su qu’il voulait se consacrer à l’horlogerie mécanique.

 

Kari Voutilainen
Photo : Kari Voutilainen

 

Après quelques années passées à restaurer des montres en Finlande, il décide de faire ses valises et de faire ses premiers pas dans le monde de l’horlogerie en s’inscrivant à la célèbre Fondation WOSTEP (Watchmakers of Switzerland Training and Educational Program) à Neuchâtel, en Suisse. Une fois ses études terminées, il est engagé par la manufacture horlogère suisse Parmigiani et continue à restaurer des montres pendant neuf ans. L’univers de l’horlogerie ne le quitte jamais : dès qu’il rentre chez lui, il peaufine sa propre montre de poche à tourbillon. Celle-ci verra finalement le jour en 1994, au terme de trois années de travail, et sera le véritable tremplin de sa carrière d’horloger.

En 1999, Kari Voutilainen quitte la manufacture Parmigiani pour devenir enseignant à la Fondation WOSTEP tout en continuant de créer des montres pendant son temps libre. Croulant sous les heures supplémentaires, il se rend cependant compte au bout de trois ans qu’il n’a presque plus de temps à consacrer à ses propres montres. En 2002, il fonde alors sa propre entreprise horlogère à Môtiers, en Suisse, et commence par fabriquer un grand nombre de montres pour d’autres manufactures afin d’économiser assez d’argent pour pouvoir acheter ses propres outils de fabrication. Encouragé par Philippe Dufour et Vianney Halter, deux confrères également indépendants, il décide en 2004 de consacrer plus de temps et d’énergie à sa propre marque. Ses talents d’horloger ne tardent pas à se faire remarquer : la première montre associée au nom de Kari Voutilainen est présentée lors du Baselworld 2005 et marque un tournant décisif dans sa carrière.

 

L’essor d’une marque

Voutilainen Observatoire
Voutilainen ObservatoirePhoto : Kari Voutilainen

 

Le nom de Kari Voutilainen se glisse timidement dans les conversations et le public commence à reconnaître l’extraordinaire talent de notre horloger. Il a commencé à fabriquer des montres à partir de mouvements existants, en les ajustant et en y ajoutant différentes fonctions, puis en y apportant des finitions d’une qualité incroyable. Son Observatoire Limited Edition a même remporté le premier prix de la « Meilleure montre homme » au Grand Prix d’Horlogerie de Genève en 2007. Il s’agit du premier des quatre Grands Prix d’Horlogerie que Voutilainen a remportés jusqu’à présent.

Fort de son succès, Kari Voutilainen ne veut plus dépendre des pièces et mouvements déjà produits par d’autres marques : le moment est venu pour lui de prendre son indépendance et de créer ses propres montres. Il commence donc à fabriquer ses propres pièces horlogères en 2007, mais ne commence à réfléchir à son premier mouvement maison qu’un an plus tard. Il lui faudra trois ans pour terminer son calibre 28, qui fait sa première apparition dans la Vingt-8. La caractéristique la plus remarquable de ce mouvement est l’utilisation d’un échappement à double roue au lieu d’un échappement à levier suisse standard.

 

Vingt-8
Vingt-8Photo : Kari Voutilainen

 

La raison est relativement simple : presque toutes les montres sortant actuellement de l’atelier Voutilainen sont munies d’un mouvement interne avec échappement à double roue car ce système est bien plus efficace et mois complexe à produire en interne. Les montres sont dotées de différentes technologies et fonctions telles que des tourbillons, des fonctions GMT, des indicateurs de réserve de marche, des chronographes ou encore des répétitions minutes, qui témoignent toutes de l’incroyable savoir-faire de leur créateur.

 

Un œil pour le design

Le désir d’indépendance de Kari Voutilainen ne s’est pas limité à la création de ses propres mouvements : son incroyable talent pour les finitions de haute qualité et son désir de créer des designs uniques l’ont conduit à acheter sa propre manufacture de cadrans, Dialtech SA, à proximité de Saint-Sulpice, en Suisse. Il a rebaptisé la société Comblémine en hommage à la rue de Môtiers dans laquelle se trouve son atelier. Cette acquisition lui a permis de bénéficier d’une plus grande liberté pour produire de manière indépendante des montres répondant à ses critères et à ses goûts personnels.

Les montres made in Voutilainen se caractérisent par un look relativement classique associé à un design très épuré. Kari Voutilainen fabriquant des montres sur mesure pour ses clients, les conversations avec les futurs propriétaires ont également un impact sur l’aspect final du produit. Cette association de la griffe de Voutilainen et des souhaits propres à chaque client se traduit souvent par des garde-temps remarquables. Ses pièces très diverses sont pourtant reconnaissables au premier coup d’œil : qui d’autre que le créateur finlandais oserait associer une montre en apparence classique avec un cadran étonnamment coloré sur un bracelet en cuir violet ?

 

Les principes

Masterpiece chronograph II
Masterpiece chronograph IIImage: Kari Voutilainen

Les montres sortant de l’atelier de Kari Voutilainen sont le reflet de ses principes et de ses méthodes. Depuis le début de l’année 2019, il est entouré de 20 collaborateurs fabriquant un total de 50 montres par an et contrôlant toutes les étapes du processus, de la conception et de la production des montres, des cadrans et des mouvements jusqu’aux finitions détaillées et à l’assemblage. L’entreprise est totalement indépendante, ce qui lui permet d’établir ses propres normes de qualité sans faire appel à des fournisseurs. N’est-ce pas précisément la clé du succès de Kari Voutilainen ? Son ambition de produire des montres à la renommée mondiale lui a permis de devenir non seulement un horloger reconnu, mais également la preuve vivante qu’il suffit d’une vision et d’un ensemble de principes pour donner naissance à une entreprise indépendante couronnée de succès dans l’industrie horlogère moderne.

 

Lire la suite

Qu’est-ce qu’un mouvement de manufacture ?

Les jolies choses se font désirer

D’Audemars Piguet à Zenith, les membres de l’équipe de Chrono24 vous dévoilent leurs collections de montres !


Jorg Weppelink
De Jorg Weppelink
07.02.2019
Voir tous les articles

Zoom sur