Protection des Acheteurs Garantie d'Authenticité Pourquoi Chrono24 ? Vous avez des questions ? +1 646-887-3560 ou e-mail BelgiqueBelgique | EUR

Montres James Bond : Rolex, Omega et au-delà

Jorg Weppelink
01.01.2018
Partager l’article:
James Bond Watches, Photos : Danjaq LLC, Sony Pictures Entertainment James Bond Watches, Photos : Danjaq LLC, Sony Pictures Entertainment
Jorg Weppelink
01.01.2018

 

James Bond : l’espion britannique le plus sophistiqué, à l’allure et au style toujours impeccables, qui parcoure les destinations les plus exotiques entouré de belles femmes et profite de la vie tout en sauvant le monde de sa chute. Comment ne pas envier la vie de James Bond ?

Beaucoup de gens peuvent dire quelles montres James Bond a portées ces cinquante dernières années, certaines marques et certains modèles sont même devenus célèbres grâce à l’agent secret. Cependant, imaginer les montres que pourrait porter Bond dans ses prochains films peut s’avérer être un passe-temps tout aussi passionnant.

 

Un personnage légendaire et sa montre d’exception

Le premier roman de Ian Fleming mettant en scène James Bond, Casino Royale, est sorti en 1952. L’auteur y peint le portrait d’un homme au goût irréprochable en matière de voitures et de vêtements, mais aucune montre n’est mentionnée. Ce n’est qu’en 1954 qu’une Rolex (sans précision de modèle) fait son apparition dans Vivre et laisser mourir.

 

 

Plusieurs années plus tard, dans le roman de 1963 Au service de Sa Majesté, Ian Fleming décrit à nouveau la montre de Bond, mais cette fois-ci, il donne plus de détails : « … une Rolex Oyster Perpetual imposante sur un bracelet métallique déployant » avec de « grands chiffres lumineux… ». Beaucoup se sont dit que James Bond portait une Rolex Explorer, car Fleming en possédait une lui-même.

C’est pourtant une autre Rolex qui fait son apparition dans le premier film de James Bond. Lorsque Sean Connery incarne l’agent secret dans James Bond 007 contre Dr. No, il porte une Rolex Submariner. Il s’agissait des premières Submariner 6538 avec une grande couronne, sans protège-couronne et sans guichet de la date. Certains experts de James Bond affirment que la montre appartenait au producteur (ou au réalisateur) et que, soumis à un budget serré, il l’avait donnée à Sean Connery pour qu’il la porte pendant le film.

 

James Bond Rolex Submariner 6538, Image Danjaq LLC, Sony Pictures Entertainment

James Bond Rolex Submariner 6538, Photo : Danjaq LLC, Sony Pictures Entertainment

 

 

Mais ajoutons que James Bond porte une autre montre dans le volet contre Dr. No et dans les films qui ont suivi : la Gruen Precision 510, une montre habillée en or. Pour des raisons évidentes, la montre de plongée légendaire conçue par Rolex a obtenu plus d’attention, convenant mieux à la vie trépidante de l’agent secret le plus célèbre du monde.

L’agent 007 est resté fidèle à la Rolex Submariner dans Bons baisers de Russie, Goldfinger et Opération Tonnerre, même si dans ce dernier, l’agent secret porte également une autre montre : une version modifiée de la Breitling Top Time. Il l’utilise quand il a besoin d’un compteur Geiger. Quelques années plus tard, l’acteur George Lazenby incarne James Bond pour la seule et unique fois dans Au service de Sa Majesté, opus dans lequel il porte une Rolex Submariner et une Rolex Chronograph 6238.

 

James Bond Breitling Top Time, Image Danjaq LLC, Sony Pictures Entertainment

James Bond Breitling Top Time, Photo : Danjaq LLC, Sony Pictures Entertainment

 

Roger Moore et les montres James Bond conçues par Seiko

De grands changements interviennent lorsque Roger Moore endosse le rôle de l’agent secret. Il porte une Submariner dans Vivre et laisser mourir, même si dans la toute première scène du film il arbore une montre Hamilton Pulsar LED à quartz. Il s’agit alors du premier choix de Bond influencé par la révolution du quartz, une avancée qui ne ressemble pas réellement au personnage. Si les Rolex n’ont jamais véritablement disparu des films de James Bond, Roger Moore a porté quelques Seiko modifiées qui ont aidé l’agent secret à se sortir de situations délicates.

 

Seiko 0674LC, Image: Danjaq LLC, Sony Pictures Entertainment

Seiko 0674LC, Photo : Danjaq LLC, Sony Pictures Entertainment

 

Dans L’Espion qui m’aimait, Bond porte une Seiko 0674LC capable de délivrer les messages importants de M à Bond. Dans Moonraker, Bond utilise sa Seiko M354 Memory Bank Calendar comme un explosif pour se libérer de sa captivité. Dans Rien que pour vos yeux, Bond utilise une Seiko H357 Duo Display pour communiquer avec sa base. Ce film marque le début d’un nouveau style de montres Seiko : la Seiko 7549-7009 Professional Diver’s. Cette pièce démontre la diversité de la marque japonaise et prend la place de la Submariner comme montre de plongée dans les films de James Bond.

Il est intéressant de noter que dans Dangereusement vôtre, Bond porte une Seiko Diver’s 150 m pour les scènes sous l’eau et une Submariner le reste du temps. Dans Octopussy, Roger Moore porte une Seiko TV Watch. Une fois encore, il s’agit plus d’un gadget que d’un élément de style reflétant la personnalité de Bond.

Timothy Dalton fait sa première apparition dans Tuer n’est pas jouer où il porte une TAG Heuer Professional Night Dive. Dans son second film de James Bond, Permis de tuer sorti en 1989, Dalton opte brièvement pour une Rolex Submariner. C’est la dernière fois que James Bond est vu à l’écran une Rolex au poignet.

 

L’ère Omega Seamaster

 

Les débuts de Pierce Brosnan dans la peau de Bond dans GoldenEye marquent le début de l’ère Omega Seamaster. Brosnan porte une version à quartz de la Seamaster Professional 300M dans GoldenEye, puis sa version automatique dans Demain ne meurt jamais. Il a porté cette montre dans ses deux dernières apparitions en tant que James Bond, dans Le monde ne suffit pas et Meurs un autre jour.

Daniel Craig a incarné James Bond pour la première fois dans Casino Royale, film dans lequel il porte deux Omega Seamaster. La première, une Seamaster Professional 300M Co-Axial, est une version évoluée de la montre précédemment portée par Pierce Brosnan. La seconde est une Seamaster Planet Ocean Big Size. Dans Quantum of Solace, Bond arbore une autre montre de la série Planet Ocean : la Seamaster Planet Ocean 600M. C’est également la montre qu’il porte dans Skyfall, même s’il s’agit d’une version plus petite mesurant 42 mm de diamètre, contre les 45,5 mm précédents. Skyfall est le premier film dans lequel la Seamaster Aqua Terra fait son apparition, dans les situations plus habillées.

 

 

Craig porte une Aqua Terra dans la première scène de Spectre, mais la vraie star est la Seamaster 300 Spectre : une édition limitée qu’Omega a spécialement conçue pour la sortie du film. La montre s’inspire de la Seamaster 300 présentée à l’origine en 1957 et qui arbore un bracelet NATO caractéristique, utilisé pour les Seamaster produites pour la marine britannique dans les années 1960 – faisant ainsi le lien entre le passé de Bond dans la marine britannique et la connexion entre Omega et la marine britannique.

Voir plus de montres James Bond.

 

Trouver une nouvelle montre Bond

La Rolex Submariner sera toujours considérée comme la montre qui représente le mieux James Bond. Il s’agit de la montre la plus vue dans les films de 007. Omega a développé une certaine connexion avec l’agent secret au cours des vingt dernières années avec la Seamaster, et la marque continue de produire des montres qui s’inscrivent dans le style du personnage James Bond. Mais laissons-nous emporter quelques instants par notre imaginaire et rêvons à d’autres modèles de montres pour les prochains films.

Bond est un homme de style et de tradition. Tout ce qu’il porte provient de marques de prestige, sans pour autant en faire trop. Bond est très attiré par les technologies de pointe, qui l’aident à se sortir de situations délicates. Une montre Bond se doit d’être pratique et robuste à la fois, à l’image des missions menées de front par l’agent secret.

Il serait tellement simple d’opter pour des montres de grandes marques, de même envergure qu’une Rolex Submariner ou qu’une Omega Seamaster 300. Le problème avec cette façon de faire, c’est que ces montres deviendraient vite similaires aux montres précédemment portées par Bond, sans grand changement fonctionnels. Et s’il y a bien une chose que chaque nouvelle montre James Bond doit apporter, ce sont de nouveaux gadgets.

 

 

Parmi les montres de plongée, on pourrait envisager l’IWC Aquatimer Chronographe. Cette montre affiche une forme plus contemporaine, elle est robuste et dotée de la fonction chronographe qui peut se révéler très utile lors de certaines missions. La montre est polyvalente : Bond pourrait la porter pour plonger dans l’océan ou lors d’une course-poursuite sur fond de paysage exotique. Cette montre est idéalement conçue pour l’effort physique.

 

 

Seconde option, une montre de plongée de qualité Rolex mais qui n’en est pas une : la Tudor Pelagos. Tudor appartenant à Rolex, le niveau de qualité reste donc très similaire. La Pelagos est étanche à 500 m, elle est donc plus robuste qu’une Submariner, et elle est en titane, métal robuste et plus significativement léger que l’acier. Ian Fleming craignait qu’une montre acier trop lourde ne soit un fardeau lors de combats au corps-à-corps, la Pelagos a donc toutes les qualités pour incarner la nouvelle génération de montres James Bond.

 

 

L’autre approche consisterait à équiper l’agent 007 de montres vintage. Bond porte régulièrement des smokings, qui s’accorderaient à merveille avec une montre habillée. Une Patek Philippe vintage, qu’il tiendrait de sa famille, compléterait idéalement la collection de montres James Bond : une Patek Philippe Calatrava en or jaune par exemple, la référence 2584 sortie dans les années 1950, sur un magnifique bracelet en cuir noir. Quoi de plus parfait pour illustrer l’histoire familiale de Bond ? Même si elle n’a rien à voir avec son passé ou sa famille, il n’est pas fou d’imaginer l’agent secret porter une montre habillée avec son smoking ou sa veste du soir. James Bond ayant aussi un côté rebelle, on pourrait tout aussi bien ignorer la partie montre habillée et opter pour une Audemars Piguet Royal Oak « Jumbo » ou une Patek Philippe Nautilus Chronographe.

 

 

Et enfin, de nombreux films de James Bond se terminent sur 007 voguant au large sur un yacht en charmante compagnie. Parmi les montres qui s’accordent tout à fait à cette scène finale, l’IWC Portugieser Yacht Club Chronographe. Cette montre associe élégance et caractère sportif, incarné ici par la voile.

La liste des montres que James Bond pourrait porter dans ses prochains films est longue : avec un peu d’imagination, les possibilités sont infinies, mais vous avez déjà là de quoi commencer.

 

Lire la suite

IWC Schaffhausen, l’Audi de l’horlogerie

Rolex, une Porsche au poignet

Recommandations

Continuer la lecture
Continuer la lecture
Continuer la lecture
Continuer la lecture

Articles choisis

23.03.2018 de
Continuer la lecture
31.03.2017 de
Continuer la lecture
30.11.2016 de
Continuer la lecture