09/15/2021
 4 minutes

Les six interprètes de James Bond et leurs montres cultes

Par Chrono24
james-bond-2-100

L’attente est enfin terminée : dans quelques jours, l’agent au service de Sa Majesté va retrouver les salles obscures pour de nouvelles aventures – je fais bien entendu référence à James Bond, alias l’agent 007. Mourir peut attendre est le 25e volet de la saga James Bond et marque la cinquième (et dernière) apparition de Daniel Craig dans la peau de l’agent secret au permis de tuer. De nombreuses rumeurs courent déjà sur son successeur, mais les amateurs de montres n’ont qu’une seule question aux lèvres : à quoi ressemblera la future montre de Bond ? Depuis le début de la saga en 1962, James Bond nous impressionne non seulement par ses talents divers et variés, mais également par son goût infaillible en matière de garde-temps. Revenons sur les 25 films de Bond (ou tout du moins une partie), leurs personnages principaux et les montres ayant accompagné notre agent. 

1962–1967: Sean Connery

Sean Connery a été le premier James Bond à apparaître sur le grand écran et a construit l’image de charme et de bon goût que nous connaissons à l’agent du MI6. Connery a repris ce rôle dans un total de six films et reste l’acteur le plus apprécié par les fans. Lorsqu’il se lance à la poursuite de Dr. No en 1962, il peut compter sur sa Rolex Submariner réf. 6538 que l’on retrouve dans les deux opus suivants, Bons Baisers de Russie et Goldfinger. Bond porte également une Rolex dans les romans ayant inspiré les films, mais la montre n’est mentionnée que dans le deuxième volume (Vivre et laisser mourir). L’auteur, Ian Fleming, possédait lui-même une Rolex Explorer et a manifestement instillé sa passion pour cette marque à son célèbre personnage de roman. 

1969: George Lazenby

L’Australien George Lazenby est le seul à n’apparaître qu’une fois dans la peau de l’agent secret. Ancien mannequin, il n’avait aucune expérience cinématographique mais a assuré aux producteurs qu’il avait déjà participé à plusieurs productions de renom. Dans le film Au service secret de Sa Majesté, on le voit par exemple porter une Submariner ainsi qu’un chronographe Rolex portant la référence 6238.  Il s’agit d’un modèle antérieur à la Daytona dont la valeur marchande sur Chrono24 est actuellement d’environ 31 660 euros. 

1973–1985: Roger Moore

L’arrivée de Moore apporte une bouffée d’air frais dans l’univers James Bond, aussi bien d’un point de vue strictement cinématographique qu’en matière de montres : de Rolex à Hamilton en passant par Seiko, plusieurs marques de montres de luxe se succèdent en effet à son poignet. C’est également à cette époque que les montres Bond perdent leur statut de « simples » garde-temps et sont pour la première fois équipés de gadgets. Une scie intégrée permet par exemple à notre agent préféré de se libére de ses menottes et d’échapper à une mort certaine. En 1983, Moore porte dans Octopussy une Seiko G757 5020 optimisée par Q et équipée (uniquement pour les besoins du film) d’une puce GPS. Même sans ce gadget, ce chronographe numérique au look futuriste souligne l’intelligence, le flegme et surtout l’humour de Bond. 

1987–1989: Timothy Dalton

Timothy Dalton a rejoint le casting pour seulement deux films : son interprétation relativement sèche de 007 a déçu le public, habitué au cachet unique apporté par Roger Moore dans un total de 7 films. Ces films ont malheureusement été un échec au box-office – dommage, car la Rolex Submariner 16610 portée dans Permis de tuer aurait mérité à elle seule plus d’attention. Ce modèle de 1989 est actuellement disponible chez Chrono24 pour environ 7 440 euros en fonction de l’état et des accessoires inclus. 

1995–2002: Pierce Brosnan

Après une pause de six ans, la sortie de GoldenEye marque à la fois le début de l’ère Brosnan et de l’Omega Seamaster Diver 300M. Ce duo parfait a une fois de plus assuré le succès des films de Bond et l’Omega est devenue absolument indissociable du personnage. La preuve : le partenariat entre la marque et l’acteur se poursuit à ce jour. 

2006 à aujourd’hui : Daniel Craig

Nous terminons notre voyage à travers les 25 opus de James Bond par l’interprète actuel, Daniel Craig. Depuis 2006, il lui donne une attitude plus sérieuse, plus brute et peut-être plus contemporaine sans pour autant effacer le pragmatisme et la bonne dose de charme typiques de Bond. Daniel Craig est également resté fidèle à la marque Omega et est par exemple accompagné d’une Omega Seamaster Professional 300M (réf. 2220.80.00) ainsi que d’un chronomètre Planet Ocean Co-Axial 600M lors de ses débuts dans Casino Royale. Après avoir porté différents modèles de l’Omega Seamaster Planet Ocean, il retourne dans son dernier film à ses premières amours et opte pour une Seamaster Professional Diver 300M (réf. 210.90.42.20.01.001) d’une valeur de 8 600 euros. Vous trouverez plus d’informations sur la montre actuellement portée par Bond dans notre compte-rendu. 

2006–present: Daniel Craig

Lire la suite

MB&F LM Perpetual : un calendrier perpétuel hors pair

5 montres Rolex dans lesquelles investir au cours du second semestre 2021

Montres de luxe et durabilité, une contradiction ou une idée réalisable ?


À propos de l'auteur

Chrono24

L'équipe du Magazine de Chrono24 se compose d'employés de Chrono24, d'auteurs indépendants et d'auteurs invités. Leur point commun ? La passion des montres de luxe…

À propos de l'auteur

Derniers articles

Les montres Breitling les plus abordables
02/22/2024
Modèles
 4 minutes

À la recherche des montres Breitling les plus abordables, à moins de 5 000 €

Par Donato Emilio Andrioli
2-1-Top-3
01/17/2024
Modèles
 6 minutes

Cinq montres à cadran Explorer (hors Rolex)

Par Sebastian Swart
ONP-783-2-1
01/16/2024
Modèles
 6 minutes

Montres à cadran rose : coup de génie ou faute de goût ?

Par Pascal Gehrlein