08/18/2023
 6 minutes

Lentement mais sûrement : la Rolex GMT-Master II renferme 20 années d’innovations méthodiques

Par Thomas Hendricks
Lentement mais sûrement : la Rolex GMT-Master II renferme 20 années d’innovations méthodiques

Si l’on place des Rolex GMT de 2003 et de 2023 côte à côte, elles peuvent sembler identiques, mais comme vous le savez les apparences sont souvent trompeuses. En matière de design horloger, 20 ans font une différence. Au cours des deux dernières décennies, la Rolex GMT a ainsi connu une phase skate (« Coke »), une phase gothique (« Lunette Noire »), une phase BCBG (« Pepsi ») et elle s’est même livrée à quelques expériences (« Sprite »). 

Cette année, Chrono24 fête ses vingt ans et nous profitons de cette occasion pour revenir sur l’évolution méthodique des innovations Rolex de 2003 à nos jours, en nous concentrant plus particulièrement sur la montre qui a introduit bon nombre des caractéristiques de la marque, j’ai nommé la Rolex GMT-Master II. Si vous avez déjà entendu parler de « cadran brillant », de « Super Case », de « lunette Cerachrom » ou de « spiral Parachrom » sans vraiment comprendre ce dont il s’agissait, cet article est fait pour vous. 

Flash-back : retour sur les 20 dernières années

Nous sommes en 2003. Des chansons telles que In Da Club de 50 Cent, Seven Nation Army de The White Stripes, mais aussi… Paris-Latino de la Star Academy 2 caracolent en tête du hit-parade. Johnny Depp nous a tous fait rire dans le rôle du capitaine Jack Sparrow. Le cinquième tome de la saga Harry Potter écrit par J.K. Rowling vient de paraître et captive les lecteurs du monde entier. Et, accessoirement, nous pouvons encore entrer dans une boutique Rolex et effectivement en ressortir avec une montre. 

La Rolex GMT-Master II réf. 16710

À l’époque, Rolex propose la référence 16710 à la vente. Il s’agit de la deuxième génération de GMT-Master II qui a été produite de 1989 à 2007. Le boîtier de ce modèle est légèrement moins épais que celui de son prédécesseur, car il renferme le nouveau calibre 3185 qui est plus fin. Les acheteurs ont le choix entre trois lunettes en aluminium : une lunette bleu et rouge, une lunette noir et rouge ou une lunette entièrement noire.  

En presque 20 années de production, Rolex a apporté un certain nombre d’améliorations à ce modèle sans en modifier la référence. Par exemple, son bracelet est doté de maillons terminaux pleins à partir de l’an 2000 et ses cornes ne sont plus percées à partir de 2003. Le revêtement luminescent au tritium employé jusqu’en 1997 laisse place au LumiNova en 1998 et 1999 puis au SuperLumiNova en 2000. Ce modèle est donc idéal pour les amateurs de patine, puisqu’il allie une lunette en aluminium qui se décolore joliment au fil du temps à la teinte chaleureuse du revêtement luminescent au tritium présent sur les modèles fabriqués avant 1998.  

Rolex GMT-Master II ref 16710 Coke
La Rolex GMT-Master II « Coke » (réf.  16710)

La Rolex GMT-Master II réf. 116710LN

En 2005, la GMT-Master célèbre son 50e anniversaire avec la lunette Cerachrom résistante aux rayures et à la décoloration. Entièrement noire, celle-ci est présentée sur une montre en or jaune. En 2007, Rolex dévoile sa première montre en acier dotée d’une lunette en céramique sous la référence 116710, et ce avant même que la Submariner, la Sea-Dweller ou la Daytona n’en soient équipées. Fait intéressant, ce modèle baptisé Lunette Noire demeure l’une des Rolex GMT en acier les plus avantageuses, car il est souvent dédaigné au profit de son homologue bicolore. La référence 116710 est en outre équipée du calibre 3186 avec spiral Parachrom, plus résistant aux chocs et aux variations de température. À cette époque, Rolex remplace également le SuperLumiNova aux reflets verts par sa propre matière luminescente appelée Chromalight et émettant une lumière bleue. 

En l’espace d’une génération, ce modèle a donc reçu une nouvelle lunette, un nouveau calibre et un nouveau revêtement luminescent. 

Rolex GMT-Master II Ref. 116710LN
La Rolex GMT-Master II réf. 116710LN

La Rolex GMT-Master II réf. 116710BLNR

La Lunette Noire est restée la seule GMT-Master en acier pendant quelques années, jusqu’à l’introduction de la Batman en 2013. Pour créer la lunette bleu et noir de ce modèle, Rolex utilise une lunette en céramique poreuse entièrement bleue puis recourt à un procédé breveté pour ajouter une coloration noire sur la moitié de la lunette qui symbolise la nuit. Certains amateurs de montres estiment que la combinaison du noir et du bleu était tout simplement la plus facile à produire pour le lancement des nouvelles lunettes en céramique bicolores de la marque. D’autres combinaisons de couleurs ont vu le jour par la suite, dont la célèbre lunette Pepsi.  

The Rise of Batman or: Rolex GMT-Master II Ref. 116710BLNR
L’ascension de Batman : la Rolex GMT-Master II réf. 116710BLNR

La Rolex GMT-Master II réf. 116719BLRO

La Pepsi a fait son grand retour un an plus tard en 2014, mais elle n’était malheureusement disponible qu’en or blanc.

L’emblématique combinaison de bleu et de rouge était apparue pour la dernière fois sur la lunette en aluminium produite jusqu’en 2007. Elle était donc de retour sept ans plus tard avec cette nouvelle référence, mais à un prix nettement plus élevé à cause de son boîtier en métal précieux. Quatre ans plus tard, son cadran noir a par ailleurs été remplacé par un cadran bleu sur la nouvelle référence 126719BLRO qui est toujours produite actuellement.  

Rolex GMT Master 'Pepsi'
Rolex GMT Master « Pepsi »

La Rolex GMT-Master II réf. 126715CHNR

Plusieurs changements majeurs ont eu lieu en 2018. Nous avons d’abord assisté à la renaissance et à la réinterprétation de la Root Beer GMT. Une version entièrement en or rose et une version bicolore avec lunette en céramique noir et marron se sont ainsi ajoutées aux (magnifiques) versions vintage de ce modèle. 

Rolex GMT-Master II 'Rootbeer'
La Rolex GMT-Master II « Root Beer »

La Rolex GMT-Master II réf. 126710BLRO

Cette année marque également le retour de l’emblématique GMT Pepsi en acier référencée 126710BLRO. Ce modèle, qui est toujours en production, a été salué non seulement pour son apparence, mais aussi pour ses caractéristiques, et notamment le calibre 3285. Doté d’une réserve de marche de 70 heures (contre 50 heures auparavant) grâce à son échappement Chronergy breveté, celui-ci offrait également une précision accrue et une meilleure résistance aux chocs et aux variations de température.  

La nouvelle Pepsi a été présentée sur un bracelet Jubilé muni d’un fermoir Oysterlock avec système de réglage fin. Si vous avez déjà manipulé ce modèle ou porté une montre en été, vous savez à quel point c’est important.  

La Rolex GMT-Master II réf. 126710BLNR

Un an plus tard, en 2019, la nouvelle Batman GMT, également équipée du nouveau calibre 3285 et montée sur un bracelet Jubilé, a fait son entrée. Elle est parfois surnommée « Batgirl » pour la différencier de la version précédente avec le bracelet Oyster. Maintenant que Rolex propose des GMT en acier sur bracelet Oyster et Jubilé, le nom de « Batman » tend toutefois à être de nouveau employé pour désigner tous les modèles dotés d’une lunette bleu et noir. 

Lors du Watches and Wonders 2022, Rolex a décidé de sortir des sentiers battus et a choqué l’industrie horlogère avec une GMT noir et vert dont la couronne était positionnée à gauche.  

If nothing goes right, go left – like the GMT-Master II with black and green bezel
Il faut parfois savoir changer de perspective, comme la GMT-Master II avec sa lunette noir et vert

Conclusion

Nous voici de retour dans le présent. Ce bref historique illustre l’approche lente et graduelle de la marque quant aux améliorations techniques apportées à la GMT-Master II, mais aussi les nombreux changements qu’elle a subis. Au cours des 20 dernières années, elle a ainsi été équipée de deux nouveaux mouvements toujours plus aboutis et performants, de cinq nouvelles lunettes aux couleurs parfois inédites, de deux types de bracelets et d’un système de réglage fin. S’ajoutent à cela deux revêtements luminescents inédits, quatre métaux différents et même une version pour gaucher.  

Ces changements, presque insignifiants, se heurtent souvent à l’indifférence des amateurs de montres. Mais il y a peut-être une leçon à en tirer : si cette approche prudente ne défraye pas la chronique, elle permet cependant à l’image de marque de Rolex de se consolider au fil du temps et elle sacralise, voire canonise, ses modèles. Les dynasties ont besoin de stabilité pour prospérer. Et dans le cas de Rolex, la couronne est plus forte que jamais.  


À propos de l'auteur

Thomas Hendricks

Je n'ai pas grandi en passionné de montres, mais quelques années après avoir obtenu mon diplôme, j'ai décroché un job de rédacteur et marketeur pour le site web Watchonista. "Bienvenue dans l'univers des montres" m'ont dit mes collègues, "Prépare-toi à y rester !" Désormais chez Chrono24, je travaille comme conseiller clientèle privé pour aider les gens à trouver la montre idéale pour les moments importants de leur vie.

À propos de l'auteur

Derniers articles

2-1-vs-Model
09/29/2023
Rolex
 7 minutes

Rolex Sea-Dweller vs. Rolex Submariner : les reines de la plongée

Par Jorg Weppelink
ONP-568-2-1-Brand
09/25/2023
Rolex
 8 minutes

Rolex, la marque de luxe par excellence

Par Sebastian Swart
La nouvelle Rolex GMT-Master II en or jaune, métal précieux et charme rétro
08/21/2023
Rolex
 6 minutes

Les mythes qui entourent Rolex ? Cinq fausses idées sur la marque

Par Donato Emilio Andrioli