04/13/2020
 5 minutes

Dans la peau d’un horloger : la révision

Par Chrono24
Headerbild_kriescher_rolex_0063

Dans la peau d’un horloger : la révision

Ulrich Kriescher est maître horloger et donne chaque jour des conseils en matière de service à ses clients – dans son atelier et à la télé. Avec nous, il répond aux questions qui lui sont le plus couramment posées dans son quotidien d’horloger. Parmi elles : qu’est-ce qu’il se passe réellement quand une montre arrive en révision ?

Portraitbild Ulrich Kriescher
Ulrich Kriescher

« Vous réparez encore les montres ? » C’est par cette question que s’ouvre de nombreux premiers entretiens avec mes clients. En tant que maître horloger, c’est ce que je fais tous les jours. Mais beaucoup l’ignorent, car je fais partie des rares spécimens à encore exercer ce métier, et du haut de ma quarantaine, l’un des plus jeunes dans ce milieu. Chaque jour, les garde-temps défilent entre mes mains, et s’il y a un conseil que je peux donner à chaque propriétaire de montres mécaniques, c’est bien celui-ci : faire réviser le calibre à intervalles réguliers.

Pourquoi faire réviser sa montre ?

 Comme sur une voiture, votre montre est dotée d’un système technique complexe qui nécessite d’être entretenu régulièrement. L’huile de transmission de votre voiture devrait être changée tous les 15 000 km. Vous pouvez aussi choisir de parcourir 150 000 km avec le même liquide, mais vous risquez de ficher en l’air votre boîte de vitesse, rongée par les frottements. Le mouvement d’une montre fonctionne comme la transmission d’une voiture, il est donc enduit de lubrifiant afin de parer aux conséquences des frottements. Cet exemple montre combien il est nécessaire de faire entretenir sa montre si l’on veut continuer à en profiter le plus longtemps possible. Chaque pivot d’une montre est doté d’une goutte microscopique d’huile, c’est pourquoi il faut prévoir de la faire réviser tous les 5 à 7 ans. Pour les garde-temps oscillant rapidement (comme la Zenith Primero), les maintenances doivent être plus rapprochées.

Rolex Revision

Comme se déroule une révision ?

 Avant d’entrer dans le vif de la révision, je commence par établir un devis. Je passe la montre à la loupe et regarde attentivement l’état du boîtier, du bracelet, si la boucle déployante fonctionne correctement, ou encore l’état du cadran.

J’effectue ensuite un premier test avec un chronocomparateur qui me transmet les valeurs actuelles de la montre. En règle générale, cette étape me permet déjà d’établir des points d’amélioration auxquels il faudra que je sois attentif quand j’ouvrirai le boîtier et examinerai le calibre. En regardant le calibre, on peut déjà constater s’il est sale, si des composants se promènent dedans, si quelque chose est mal fixé ou si des endroits sont rouillés. Dans la majorité des cas, je peux déjà dire à ce stade quel ordre de prix la révision représente.

1. Démontage et décomposition du mouvement

Une fois le devis accepté, la réparation peut commencer : nous démontons le calibre et déplaçons minutieusement chaque pièce. Nous pouvons ainsi rendre compte étape par étape de l’état d’endommagement de la montre. Il est très important de dérouler le ressort du calibre au préalable, au risque sinon d’envoyer valser des engrenages à travers l’atelier en pleine intervention sur le calibre, ce qui rendrait son assemblage bien plus complexe que cela ne l’est déjà.

Rolex Revision

2. Nettoyage du calibre et de la montre

Tous les composants passent à la machine où ils sont plongés dans différents bains, c’est-à-dire exposés à différents liquides de nettoyage. Chacun de ces bains dure environ 45 minutes, à la suite de quoi le calibre est entièrement libéré de la poussière et de l’huile qui le recouvraient. Je m’occupe entre-temps du boîtier et du bracelet, également d’abord sujets à un premier nettoyage. Si le client le désire, nous pouvons nous en tenir à ce seul nettoyage, pour maintenir par exemple le look vintage d’un garde-temps. Polir le boîtier ou le bracelet de certains modèles rétro reviendrait à altérer leur design, mais aussi à faire baisser leur valeur, car ils ne se trouveraient plus dans leur état d’origine.

Rolex Revision Reinigung

Si le client souhaite un nettoyage complet, je me remets évidemment au travail : je polis, ponce, polis de nouveau, j’améliore, je remplace une cheville s’il faut. Le boîtier et le bracelet sont ensuite plongés dans un bain d’ultrasons. C’est là qu’on constate tous les bienfaits de ce type de nettoyage, car au fil du temps la poussière s’accumule, par exemple entre les maillons du bracelet ou dans le boîtier. De l’extérieur, ça ne se voit presque pas, et pourtant c’est très sale. Je conseille donc toujours de faire nettoyer un bracelet métallique tous les ans dans un bain d’ultrasons.

Rolex Revision Reinigung

3. Assemblage du mouvement et de la montre

C’est le moment de faire le chemin inverse : je remonte la montre pièce par pièce, d’abord le rouage, puis le ressort, l’échappement, le système d’oscillation du balancier. Entre deux je lubrifie et huile les composants qui en ont besoin. Le cadran et les aiguilles sont remis en place, puis tous les réglages sont effectués dans le boîtier. Si nécessaire, des joints d’étanchéité sont remplacés.

4. Contrôle du bon fonctionnement

Rolex Revision Kontrolle

Je finis par contrôler sur chronocomparateur les bienfaits de notre intervention. Pour mes clients, le plus important demeure la précision de la montre. Et croyez-moi, selon que vous soyez assis huit heures par jour à votre bureau ou que vous passiez la même journée dehors armé d’une perceuse, le résultat n’est pas le même. Chaque mouvement de bras a des répercussions sur la montre, composante que nous pouvons intégrer en phase de test.

La majeure partie du temps de test (de montres automatiques) est en réalité dédié au test de la réserve de marche. Pour ce faire, nous avons des remontoirs (la version atelier pour remonter 50 montres à la fois, pas le joli coffret que vous avez à la maison). Nous laissons les montres une journée dedans et vérifions ainsi si le remontage automatique fonctionne. Reste la question : combien de temps la montre fonctionne-t-elle ? Nous ne la testons pas qu’une seule fois, mais deux voire trois fois, pour voir si tout est vraiment en ordre. Cette phase de test peut prendre jusqu’à une dizaine de jours.

Révision des modèles vintage

Comme mentionné précédemment, il existe de grosses différences, pas uniquement dans le traitement, mais dans les composants à changer. Pour les modèles récents, nous avons en règle générale tout ce qu’il faut, pour les modèles vintage ça peut être plus compliqué. Il est donc primordial pour les amateurs de garde-temps vintage de trouver un horloger qui dispose d’un réseau conséquent de fabricants de composants.

Cela ne veut pas forcément dire que la révision d’une montre vintage est plus chère. En règle générale, la révision chez un horloger est même moins chère que directement chez le fabricant. Les montres Rolex vieilles de 40 ou 45 ans, ne sont plus prises en charge par Rolex en Allemagne. La révision et la réparation ont lieu en Suisse et pourront facilement dépasser la barre du montant à cinq chiffres.

Rolex Revision Kosten

Ce qu’il faut savoir sur la révision

 Une bonne révision nécessite une bonne phase de test. Cela signifie que la maintenance peut prendre en tout jusqu’à 3-4 semaines – et même plus si des composants rares sont nécessaires. Les coûts varient selon le modèle et le calcul de votre horloger. Pour une montre à remontage manuel « ordinaire », prévoyez environ 150 €. Je conseille toujours de faire réaliser un devis au préalable, celui-ci doit être effectué gratuitement et vous être expliqué en détail par votre horloger.

Si la révision a été réalisée correctement, vous vous en rendrez rapidement compte : la montre fonctionne, elle est réglée correctement (selon le type de calibre, elle affichera un différentiel d’une dizaine de secondes par jour), rien n’a été endommagé. Enfin, je mets personnellement un point d’honneur à ce que mes clients rentrent ensuite chez eux avec le sourire.

Lire la suite

Personnalités de l’industrie horlogère : Philippe Dufour

Des montres à la finition hors norme : Roger Smith


À propos de l'auteur

Chrono24

L'équipe du Magazine de Chrono24 se compose d'employés de Chrono24, d'auteurs indépendants et d'auteurs invités. Leur point commun ? La passion des montres de luxe…

À propos de l'auteur

Derniers articles

Microrotor-2-1
06/10/2024
Montres et technique
 6 minutes

Le micro-rotor : développement, antécédents, technique

Par Tim Breining
Patek-Philippe-World-Time-2-1
04/29/2024
Montres et technique
 6 minutes

Patek Philippe : la maîtrise des complications

Par Tim Breining
FPJourne-Souveraine-2-1
03/12/2024
Montres et technique
 7 minutes

Trois des complications les plus rares : fonction, génie et absurdité

Par Tim Breining