Protection des Acheteurs Garantie d'Authenticité Pourquoi Chrono24 ? Vous avez des questions ? +1 646-887-3560 ou e-mail BelgiqueBelgique | EUR

Compte rendu de la rencontre GTG Chrono24

Robert-Jan Broer
12.04.2018
Partager l’article:
Chrono24 GTG
Robert-Jan Broer
12.04.2018

 

Chrono24 a organisé sa toute première rencontre de collectionneurs de montres le 27 janvier à notre siège social à Karlsruhe, en Allemagne. Depuis 2003, Chrono24 est la plus grande plateforme internationale des montres de luxe.

Afin de montrer que nous aimons nous-mêmes réellement les montres, nous avons décidé d’organiser un événement pour les collectionneurs qui réunirait tous les passionnés de montres et leur ferait découvrir que Chrono24 est beaucoup plus qu’un simple site internet.

 

 

Nous avons organisé un programme de midi à 18 heures pour environ 30 invités, parmi eux Eric Wind (Wind Vintage), Chris Mann (Time4apint), Elizabeth Doerr (Quill and Pad), l’équipe de Fratello Watches, et les nombreux collectionneurs et passionnés de montres originaires de différents pays (par ex : Allemagne, Suisse, Royaume-Uni, États-Unis, Pays-Bas, etc.). De nombreuses photos que vous trouverez dans ce compte rendu vous donneront une impression de notre rencontre Chrono24 GTG (« GeToGether »).

 

Chrono24 GTG

Chrono24 GTG

Chrono24 GTG

Chrono24 GTG

Chrono24 GTG

Chrono24 GTG

Chrono24 GTG

 

La rencontre Chrono24 GTG a eu lieu dans le restaurant de l’entreprise (Time-Out) dans lequel des petits fours avaient été préparés par les chefs. Une fois les invités arrivés, installés confortablement avec un verre à la main et échangeant déjà montres et anecdotes les uns avec les autres, ils ont été conviés à se rendre au deuxième étage du restaurant Chrono24, lieu de l’accueil officiel.

 

Tim Stracke, co-CEO de Chrono24

Tim Stracke (right) at the Chrono24 GTG

Chrono24 GTG

Chrono24 GTG

 

Mais ne brûlons pas les étapes. L’un des directeurs de Chrono24, Tim Stracke, a tout d’abord souhaité la bienvenue à toutes les personnes présentes à l’événement. Puis, après s’être présenté brièvement, il a parlé de l’entreprise. Chrono24 compte actuellement plus de 100 employés répartis dans quatre lieux différents (Karlsruhe, Berlin, New York et Hong Kong). On ne peut plus dire qu’il s’agisse d’une start-up ni que l’entreprise soit petite. Tim a également présenté les intervenants qui animeront des présentations sur un certain nombre de sujets devant les invités au cours de cette journée : Eric Wind, Oliver Siegle et moi-même.

La salle du restaurant Time-Out (située au premier étage) a été mise à disposition des invités et servait de cadre idéal pour écouter les discussions et présentations.

 

Eric Wind (Wind Vintage)

Eric Wind at the Chrono24 GTG

 

En tant que passionné et collectionneur de montres, vous pourriez reconnaître le nom du rédacteur en chef de Hodinkee et spécialiste des montres vintages au Christie’s. Eric Wind, collectionneur de montres chevronné, a monté sa propre entreprise l’année dernière, sous le nom de Wind Vintage. Ses connaissances en matière de montres vintages sont phénoménales. Dès qu’il s’est mis à parler et à partager ses idées et expériences, la salle a été plongée dans un silence profond. Les choses à faire et à ne pas faire ainsi que les montres très spéciales vendues aux enchères ont été abordées.

 

Chrono24 GTG

Eric Wind at the Chrono24 GTG

 

À l’aide d’exemples concrets de montres vendues aux enchères, Eric a expliqué ce qu’il est important de savoir au sujet de ces pièces ainsi que l’importance de l’héritage et de la condition (d’origine) d’une montre. L’exposé détaillé concernant les cadrans, les aiguilles, les boîtiers et les mouvements de montres était passionnant. Eric a également insisté sur les différents aspects qui constituent la valeur d’une montre (vintage), à savoir la qualité, les complications, la condition, la rareté, le style, l’histoire, etc.

 

Eric Wind at the Chrono24 GTG

Chrono24 GTG

 

À la fin de son intervention, il a donné quelques conseils aux invités. Il conseille notamment d’acheter une pièce parce qu’on l’adore et non parce qu’elle est tendance (ayez une mentalité de collectionneur plutôt qu’une mentalité de vendeur). J’aimerais également partager avec vous ce conseil qu’il nous a donné : « De nombreux éléments des montres vintages que vous voyez, tout comme ceux que vous pouvez voir dans Playboy, ne sont pas « d’origine ». » L’exemple donné fut le commerce très actif mais souvent secret des cadrans et aiguilles (et autres éléments) au radium et au tritium.

Une session questions-réponses s’est ensuivie avec les invités montrant un rapprochement au sein du groupe des passionnés de montres. Au cours du débat, différents points de vue ont été partagés quant à l’authenticité dont devrait faire preuve une montre vintage. Les puristes soutiennent que même le cristal ne devrait pas être remplacé. En effet, ce serait comme s’attendre à ce qu’une Jaguar E-Type datant de 1968 ait des pneus d’usine. Les marques telles Rolex, par exemple, ont une approche diamétralement opposée. Lorsqu’ils révisent une montre, ils refont toute la finition (polir, remplacer, etc.) afin de la rendre comme neuve.

 

Oliver Siegle (Chrono24)

Chrono24 GTG

Oliver Siegle at the Chrono24 GTG

 

Après une courte pause café, ce fut au tour de Chrono24 de prendre la parole. Chrono24 a proposé ces derniers mois une nouvelle fonction appelée « Watch Collection » sur leur site internet. Grâce à cette fonction, vous pouvez suivre et analyser la valeur de votre collection de montres. Vous n’avez plus à documenter votre collection dans des tableaux. Vous avez désormais une vue d’ensemble de vos montres sous les yeux où vous pouvez observer leur valeur et un résumé détaillé de chaque spécification de la montre.

Quand vous ajoutez votre prix d’achat et la date, l’outil vous affichera la valeur du marché estimée actuelle de votre montre. Les chiffres s’appuient sur une offre de plus de 300 000 montres disponibles actuellement sur Chrono24 ainsi que sur les données historiques remontant jusqu’à l’année 2009. Grâce à cela, vous pourrez voir le développement du prix de chaque montre individuelle ainsi que de toute votre collection au cours du temps. Mais cet outil n’offre pas que le suivi des prix. Vous pourrez aussi télécharger les photos de votre montre et noter des informations à son sujet, comme le lieu où vous l’avez achetée, si tout est là ou encore d’autres anecdotes importantes.

De nouvelles fonctions seront ajoutées à l’avenir afin d’obtenir des estimations encore plus précises de vos montres (si elle est disponible à la vente avec son coffret et les papiers, par exemple) et vous trouverez des outils utiles lorsque vous voudrez vendre une montre.

Oliver Siegle at the Chrono24 GTG

 

Oliver a présenté quelques montres pour expliquer le fonctionnement de l’outil et ce que vous pouvez apprendre grâce à lui. La Rolex Daytona, portant la référence 16520 et dotée d’un mouvement Zenith, fut l’un de ces exemples. Nous avons clairement vu que son prix de vente était compris entre 10 000 et 11 000 euros de 2009 à mars 2016. Puis, en moins de deux ans, il a grimpé de manière fulgurante pour atteindre plus de 18 000 euros, ce prix étant maintenu jusqu’à présent. Que s’est-il donc passé ? Il s’avère que Rolex a présenté la nouvelle Daytona pourvue d’une couronne en céramique qui a eu pour conséquence de presque doubler la valeur de la première version équipée d’un mouvement automatique.

 

Robert-Jan Broer (Fratello Watches)

Robert-Jan Broer at the Chrono24 GTG

Chrono24 GTG

 

J’ai participé à la rencontre Chrono24 GTG à Karlsruhe aux côtés d’autres membres de Fratello Watches, Balazs Ferenczi, Gerard Nijenbrinks et Teun van Heerebeek. Comme tout le monde ne connaissait pas forcément l’histoire qui se cachait derrière Fratelli Watches, j’ai raconté brièvement comment tout a commencé en 2004 et j’ai parlé de ma motivation à partager mes pensées et opinions sur les montres dans un blog.

 

Robert-Jan Broer at the Chrono24 GTG

Robert-Jan Broer at the Chrono24 GTG

 

Bien entendu, cela n’était pas possible sans avoir quelques informations sur moi en tant qu’individu et sur ma passion des montres (mécaniques) qui a commencé dès mon plus jeune âge. En plus de mentionner quelques chiffres et faits, j’ai aussi expliqué comment le site internet est passé d’un blog à un magazine de montres en ligne avec une équipe actuellement composée de 6 personnes. J’ai également évoqué quelques brefs moments sur la collaboration avec Omega qui a conduit à la création de la Speedmaster Speedy Tuesday limited edition – une montre qu’on pouvait aussi apercevoir au poignet de quelques invités à l’événement de Chrono24 GTG.

J’ai terminé mon discours sur ce que l’avenir de Fratello Watches nous réserve. Notre contenu éditorial restera gratuit (nous nous sentirions mal si vous achetiez une montre en vous appuyant sur quelque chose qui ne reflèterait pas nos vraies pensées et sentiments à son sujet). Nous publierons plus d’articles en presse écrite (en plus d’être en ligne) et nous organiserons plus de rencontres.

 

La rencontre GTG

Après ces trois interventions, les collectionneurs se sont réunis et ont discuté de maints sujets, tous pour la plupart évidemment relatifs aux montres. Chrono24 a proposé une séance photos dans laquelle on pouvait prendre une photo, la partager automatiquement sur Instagram, l’imprimer et l’envoyer par e-mail. Vous trouverez de nombreuses photos prises de l’événement par les invités, partagées sur les réseaux sociaux, en utilisant le hashtag #Chrono24GTG. Les chefs du restaurant Time-Out de Chrono24 ont veillé à préparer quelques délicieux amuse-bouches. Il y avait aussi un bar à cocktail « pop-up » où vous pouviez être servis en boissons alcoolisées et non alcoolisées.

 

Chrono24 GTG

 

Les montres apportées par les gens à l’événement suffisaient à rendre la participation plus qu’intéressante. Ils ont en effet apporté de nombreuses montres fascinantes. Omega et Rolex étaient en tête mais les montres occasionnelles Audemars Piguet, Eterna, Gallet, Seiko et Jaeger-LeCoultre se sont aussi retrouvées dans l’événement. C’était très captivant de voir et d’écouter à quel point les gens étaient motivés à collectionner une montre spécifique ou certains modèles. La collection d’un invité qui a acheté sa première montre en 1964 et possédait une Moonwatch originale, référencée 105.012, avec son boîtier et les papiers qu’il a lui-même achetée en 1965, était vraiment extraordinaire. Autre pièce magnifique : la Rolex GMT-Master Blueberry (en référence à la lunette bleue) apportée par un autre invité. Vous verrez une grande variété de montres dans les photos contenues dans cet article.

Notre objectif de rassembler les collectionneurs de montres afin de discuter de leurs montres favorites fut un succès. Nous espérons aussi que les invités comprendront mieux le rôle de Chrono24 et sauront que les gens qui y travaillent portent un réel intérêt pour les montres.

Tous les invités sont rentrés chez eux avec une œuvre d’art signée et numérotée, créée par Teun van Heerebeek (Watches & Pencils) en mémoire de la première rencontre Chrono24 GTG.

Nous espérons vous revoir lors de notre prochain événement !

 

 

Lire la suite

La montre parfaite en toute occasion

Collectionner les montres impopulaires

Recommandations

Continuer la lecture
Continuer la lecture
Continuer la lecture
Continuer la lecture

Articles choisis

23.03.2018 de
Continuer la lecture
31.03.2017 de
Continuer la lecture
30.11.2016 de
Continuer la lecture