07/19/2021
 5 minutes

Cap sur la conquête spatiale : les montres portées dans l’espace

Par Jorg Weppelink
Watches-in-Space-Magazin-2-1

Le 20 juillet 2021 sera un jour à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire de la conquête spatiale. Ce jour-là, Jeff Bezos, son frère Mark, l’ancienne membre du groupe « Mercury 13 » de 82 ans, Wally Funk et l’heureux gagnant du quatrième siège remporté aux enchères (pour la somme astronomique de 28 millions de dollars) prendront place à bord de la fusée New Shepard de Blue Origin. Ces vingt dernières années, ce genre d’entreprises comme Blue Origin, SpaceX et Virgin Galactic ont révolutionné la conquête spatiale. Et vous, quelle montre porteriez-vous si vous aviez l’opportunité d’aller dans l’espace ? Cet article vous donne quelques pistes de réflexion.

Montres dans l’espace : bien plus que la Moonwatch

Omega Moonwatch
Omega Speedmaster Moonwatch : meilleure montre spatiale, pur marketing ou les deux ?

La fascination de l’être humain pour la conquête spatiale a commencé il y a bien longtemps. Les voyages dans l’espace sont devenus réalité avec le cosmonaute russe Youri Gagarine, premier homme dans l’espace en 1961. Les montres-bracelets ont toujours fait partie intégrante des missions spatiales et la plus célèbre d’entre elles est sans conteste l’Omega Speedmaster Professional, communément surnommée la Moonwatch. Mais quelles autres montres ont accompagné les astronautes et cosmonautes dans leur conquête de l’espace ?

Montres emblématiques dans l’espace : la Sturmanskie de Youri Gagarine

La manufacture horlogère russe Sturmanskie a été commissionnée pour concevoir une montre pour Gagarine. Son résultat : un modèle simple mais fiable de 33 mm à remontage manuel et doté de trois aiguilles, fabriqué pour les Forces aériennes soviétiques. Elle résistait parfaitement au froid, à l’absence de gravité dans l’espace et à la vitesse élevée de pénétration dans la stratosphère. Aujourd’hui, Sturmanskie propose une version commémorative de la montre en 40 mm de diamètre. Malgré sa taille élargie, elle affiche le design simple et fiable du garde-temps que Gagarine portait à son poignet lorsqu’il fut le premier homme dans l’espace.

Sturmanskie Gagarin Automatic Limited Edition
Sturmanskie Gagarin Automatic Limited Edition : la Moonwatch russe.

Montres emblématiques dans l’espace : le chronographe Strela d’Alexey Leonov

Quatre ans après la prouesse de Gagarine, le cosmonaute russe Alexey Leonov entame sa première mission spatiale aboutie en 1965. Témoin de cette épopée, le chronographe Strela de 37 mm qu’il portait à l’extérieur de sa combinaison spatiale. Sa sortie dans l’espace ne s’est pas exactement passée comme prévu. La combinaison spatiale de Leonov s’est gonflée dans le vide spatial, l’empêchant de réintégrer le vaisseau Voskhod 2. Après avoir ouvert une valve pour relâcher une partie de la pression, il a eu bien du mal à retourner dans la navette. La montre a cependant parfaitement fonctionné, consolidant la place du chronographe dans l’histoire spatiale. Il est aujourd’hui disponible dans une version actuelle.

Montres emblématiques dans l’espace : la Breitling Navitimer Cosmonaute de Scott Carpenter

Scott Carpenter est devenu le premier astronaute de la NASA à porter une montre-bracelet dans l’espace pendant la mission Mercury-Atlas 7 de 1962. Avant lui, le légendaire John Glenn portait un chronographe Heuer. À bord de la navette Aurora 7, Carpenter portait une Breitling Navitimer Cosmonaute qu’il avait personnellement demandée à l’entreprise. Carpenter avait croisé la route de la Navitimer lors d’une mission en Australie et avait tout de suite été séduit par son allure. À sa demande, Breitling a modifié le design de la Navitimer de base pour la doter d’un cadran spécial gradué sur 24 heures. Breitling lui a ensuite logiquement donné l’appellation « Cosmonaute ».

Breitling Navitimer
La première montre portée dans l’espace par la NASA était une Breitling Navitimer.

Montres emblématiques dans l’espace : la Seiko 6139 « Pogue » Chronograph

Partie intégrante de l’équipage de la mission Skylab 4 conduite par la NASA en 1973, le colonel William Pogue portait un chronographe Seiko coloré réf. 6139. Introduit en 1969, le mouvement Seiko 6139 était l’un des premiers calibres chronographes automatiques et animait cette montre au cadran jaune brillant et à la lunette bleue et rouge rapidement devenue iconique. Pogue l’ayant porté pendant la mission de 84 jours, ce garde-temps est entré dans l’histoire de l’horlogerie sous le nom de Seiko 6139 « Pogue ». Anecdote moins répandue, le commandant Gerald P. Carr portait un chronographe automatique Movado Datron HS360 pendant la même mission. Ces deux montres sont devenues le premier « duo » de chronographes automatiques dans l’espace.

Montres emblématiques dans l’espace : Fortis B-42 Cosmonauts Chronograph

Si Fortis n’est pas une marque particulièrement connue du grand public, elle l’est beaucoup plus auprès des amateurs de montres d’aviateur et spatiales. La marque a notamment équipé les cosmonautes russes de Roscosmos de son emblématique Cosmonauts Chronograph pour les missions vers la station spatiale MIR. Le chronographe original de 38 mm avait fière allure avec son boîtier en acier brossé et son cadran au design épuré, et il était reconnu pour la robustesse de sa fabrication. En 2003, Fortis a amélioré son chronographe Cosmonauts initial pour en faire le chronographe Cosmonauts B-42. Les cosmonautes ont arboré cette nouvelle B-42 lors de plusieurs missions vers l’ISS. Spécialement développée pour les voyages dans l’espace en collaboration avec des cosmonautes russes, cette montre rejoint l’élite du genre, j’ai nommé la Speedmaster X-33, seul autre garde-temps spécifiquement conçu pour fonctionner dans l’espace.

Montres emblématiques dans l’espace : la Sinn 140 de Reinhard Furrer

La marque allemande Sinn est reconnue pour ses garde-temps de grande qualité. L’ancien pilote allemand, Helmut Sinn, a créé sa marque de montres à Francfort en 1961. Aujourd’hui, la marque est à la tête d’un joli catalogue de chronographes d’aviateurs, parmi lesquels la Sinn 140 portée par l’astronaute allemand Reinhard Furrer pendant la mission Spacelab D1 en 1985. Une version actuelle de ce chronographe fait toujours partie de la collection Sinn. Les deux modèles, l’original et la version actualisée se distinguent par leur boîtier en forme de coussin revêtu d’un noir mat qui leur concède beaucoup de brillance. Les touches rouges vives donnent une tonalité pop à la montre tout en renforçant sa fonctionnalité. Pour la petite histoire, c’est Furrer qui s’est acheté son garde-temps lui-même et pas Spacelab.

Reinhard-Furrers-Sinn-140
Reinhard Furrer s’est offert la Sinn 140 pour la mission Spacelab D1 avec son propre argent.

Montres emblématiques dans l’espace : la Bulova Lunar Pilot de Dave Scott

L’histoire de la Bulova Luna Pilot est particulière. Dave Scott, commandant de la mission Apollo 15 en 1971, portait sa Speedmaster lors d’une sortie extravéhiculaire lorsque le verre saphir de son Omega s’est brisé. Sa montre de secours ? Un prototype de chronographe Bulova qu’un ami lui avait envoyé. Scott lui avait promis de tester cette montre et c’est ce qu’il fit lors de la sortie extravéhiculaire suivante. La montre s’en est parfaitement bien sortie, devenant ainsi la première montre non officielle jamais portée sur la Lune. Bulova a créé une réédition de cette montre, la Lunar Pilot, en 45 mm de diamètre, très populaire auprès des amateurs de montres et des passionnés d’espace.

Montres emblématiques dans l’espace : Omega Speedmaster X-33 pour les astronautes de la NASA et de l’ESA

Omega dote les actuels astronautes de la NASA et de l’ESA d’une seconde génération d’Omega Speedmaster Professional X-33. Additionnellement, tous les astronautes et cosmonautes décollant de Russie pour l’ISS reçoivent une Speedmaster Professional Moonwatch ainsi que la troisième génération de Speedmaster Professional X-33 Skywalker. Les trois générations de la X-33 ont été développées en collaboration avec des astronautes et arborent un boîtier en titane, elles sont ainsi très légères et faciles à porter. Les montres sont également dotées d’une série de fonctions pratiques liées à l’espace, notamment une minuterie, une alarme de mission, un chronomètre et plusieurs fuseaux horaires. L’Omega Speedmaster Professional X-33 a été saluée par beaucoup comme la meilleure montre spatiale jamais construite.

Ainsi s’achève mon article sur les montres emblématiques dans l’espace. Que porteront Jeff Bezos et le reste de l’équipage le 20 juillet ? Nous avons hâte de le découvrir et de connaître les prochaines montres qui partiront à la conquête de l’espace.

Lire la suite

Goodbye Moonwatch – welcome New Moon

Chrono24 Talks – Montre Omega Speedmaster Moonwatch

Montres de légende : l’Omega Speedmaster Professional Moonwatch


À propos de l'auteur

Jorg Weppelink

Bonjour, je m'appelle Jorg et j'écris des articles pour Chrono24 depuis 2016. Ma collaboration avec Chrono24 a cependant commencé plus tôt, lorsque j'ai commencé …

À propos de l'auteur

Zoom sur

Rolex GMT Master II Pepsi 126710BLRO, Image: Bert Buijsrogge
Conseils pour choisir sa montre
 6 minutes

Les montres représentent-elles un bon investissement ?

Par Jorg Weppelink
Nouvelle venue dans la famille Prospex : la toute dernière série Seiko Prospex LX
Modèles
 5 minutes

Nouvelle venue dans la famille Prospex : la toute dernière série Seiko Prospex LX

Par Jorg Weppelink
Les meilleures montres à moins de 1500 €
Guide des acheteurs
 5 minutes

Les meilleures montres à moins de 1500 €

Par Tom Mulraney
Rolex GMT Master II Pepsi 126710BLRO, Image: Bert Buijsrogge
Conseils pour choisir sa montre
 6 minutes

Les montres représentent-elles un bon investissement ?

Par Jorg Weppelink
Les meilleures montres à moins de 1500 €
Guide des acheteurs
 5 minutes

Les meilleures montres à moins de 1500 €

Par Tom Mulraney

Derniers articles

CAM-1789-Seiko-Vintage-Review-Magazin-2-1
07/22/2021
Modèles
 5 minutes

La légende Seiko 6139

Par Chrono24