Se connecterSe connecter
12.736 montres pour "

Cartier montres

"
Marque
Modèle
Prix
Diamètre
Année
Lieu
Plus
Votre sélection

Votre sélection

Votre sélection

Votre recherche n'a donné aucun résultat.
Votre sélection

Votre recherche n'a donné aucun résultat.
Votre sélection

Votre recherche n'a donné aucun résultat.
Données générales
Type de montre
Référence
Plus ...
Neuve/Occasion
Disponibilité
Sexe
État
Plus ...
Contenu livré
Caractéristiques & fonctions
Mouvement
Boîtier
Plus ...
Cadran
Plus ...
Verre
Plus ...
Complications
Plus ...
Hauteur
Plus ...
Matériel lunette
Plus ...
Chiffres du cadran
Étanche
Plus ...
Autres
Plus ...
Bracelet
Matière du bracelet
Plus ...
Largeur entrecorne
Plus ...
Couleur du bracelet
Plus ...
Matériel de verrouillage
Plus ...
Annuler

Trier par

Cartier BALLON BLEU Cartier BALLON BLEU 4.300  BE 95 2014

Cartier : un temps d'avance

Cartier incarne la perfection. Pionnière de l'art horloger depuis plus de 150 ans, la marque fascine avec ses montres-bracelets qui, chaque jour, continuent d'écrire l'histoire. Le fabricant parisien a conçu l'une des premières montres d'aviateur.

Points forts de Cartier

  • L'une des marques de luxe les plus en vogue au monde
  • Manufacture de montres créant ses propres calibres
  • Cartier Santos : l'une des premières montres d'aviateur au monde
  • Cartier Tank : le boîtier carré de référence
  • Modèles masculins et féminins

Cartier : précurseur dans l'art horloger

L'entreprise française Cartier est célèbre pour ses bijoux prestigieux, ses accessoires de mode luxueux et ses montres esthétiques. Le fabricant est un véritable précurseur dans le domaine de l'horlogerie : Cartier a été l'une des premières marques au monde à proposer des montres-bracelets, à une époque où les montres gousset dominaient encore largement le quotidien.
En matière de design, l'entreprise parisienne pose également ses jalons. Au début du XXe siècle, Cartier présente la toute première montre à cadran rectangulaire. Le modèle Santos, conçu spécialement pour le pilote brésilien Alberto Santos Dumont, fait partie des montres-bracelets les plus célèbres de Cartier. Il en va de même pour la Tank. Introduit en 1917, ce garde-temps rectangulaire est devenu une véritable icône du design. Parmi les célébrités qui l'ont arboré, Andy Warhol, Elton John, Jacques Chirac, Calvin Klein et Yves Saint Laurent. La Tank et la Santos se déclinent en différents modèles, aussi bien masculins que féminins.
Tout aussi célèbre, la montre Tonneau présentée par Cartier en 1906. La forme du boîtier rappelle véritablement celle d'un tonneau. Ses courbes arrondies en font majoritairement une montre féminine. La Tortue de 1928 doit son nom à l'animal. Comme son nom l'indique, la Baignoire de 1957 présente un boîtier de forme allongée.
La Ballon Bleu est ronde comme un ballon. La couronne des montres masculines et féminines est cannelée mais également ornée d'un saphir à l'imposant cabochon bleu. Le cabochon est une pierre fine polie mais non taillée, à la forme convexe. La face supérieure de cette pierre est bien souvent bombée tandis que sa face inférieure est plate. Un arc métallique protège le saphir.

Conseils pour l'achat d'une montre Cartier

Les amateurs de montres-bracelets somptueuses seront comblés par Cartier. Si vous préférez les montres à boîtier rectangulaire, intéressez-vous aux collections Tank et Santos. Une Santos d'occasion en bon état vous coûtera moins de 1000 euros. Un exemplaire neuf s'achète au moins 3000 euros. Munie d'un boîtier en or 18 carats et d'une lunette sertie de diamants, la montre vous coûtera plus de 30 000 euros. Comptez 2500 euros pour une Santos 100 en bon état, cette édition spéciale sortie à l'occasion du 100e anniversaire du modèle d'origine. Prévoyez au moins 3700 euros pour la version neuve. Équipée d'un tourbillon et sertie de diamants, la Santos 100 vous coûtera plus de 200 000 euros.
Le boîtier de la Tank est lui aussi de forme rectangulaire. Les modèles d'occasion se trouvent à près de 500 euros. Comptez près de 2000 euros pour une version neuve. Cette série comporte également des exemplaires à plus de 50 000 euros. Si vous êtes à la recherche d'une montre rectangulaire munie d'un tourbillon, il faudra tabler sur près de 80 000 euros de budget.
Si les formes rectangulaires des Tank et Santos ne vous conviennent pas, sachez que Cartier propose également des montres-bracelets rondes. La Pasha, conçue à la demande du pacha de Marrakech, vous coûtera près de 1400 euros d'occasion. Comptez au moins 2500 euros pour un modèle neuf. En or, munie d'un cadran squeletté et sertie de diamants, la Pasha neuve vous coûtera plus de 100 000 euros.
Comptez au moins 3000 euros pour une Ballon Bleu neuve. La collection étant relativement jeune, il n'existe que très peu de modèles d'occasion et ils coûtent bien souvent autant que la version neuve.

Cartier Tank : culte depuis près d'un siècle

Cartier imagine ce modèle en 1917, en pleine Première Guerre mondiale. Les forces armées britanniques utilisent pour la première fois ce qu'ils appellent des tanks, autrement dit des chars d'assaut. Le design de la montre rectangulaire rend ainsi hommage à ces colosses d'acier. Leur esthétique rappelle celle des chaînes de tank. La montre se caractérise par les attaches du bracelet dissimulées dans le boîtier. Le bracelet semble ainsi intégré au boîtier puisque les attaches sont recouvertes de cuir. Le premier prototype de la montre a été offert au général américain John J. Pershing. En 1919, la première montre est officiellement commercialisée. Son design a très vite plu à la clientèle de Cartier, habituée aux designs peu conventionnels. La Tank existe en version masculine ou féminine.

Caractéristiques de la Cartier Tank

  • Montre-bracelet rectangulaire pour homme et pour femme
  • Créée en 1917
  • Design inspiré des chars d'assaut de la Première Guerre mondiale
  • Attaches intégrées au boîtier

Cartier Santos : la montre conçue pour les pilotes

La Cartier Santos fait partie du catalogue depuis 1904. L'entreprise parisienne a conçu cette montre-bracelet à la demande de l'aviateur brésilien Alberto Santos Dumont. En 1906, il réalise le premier vol officiel et contrôlé d’un appareil à moteur au monde. Alors qu'il réalise ce record, le pilote n'a que d'yeux pour la montre qui a été spécialement développée pour lui : il peut désormais laisser ses deux mains sur le levier de commande et consulter sa montre en même temps. La Cartier Santos est ainsi l'une des premières montres d'aviateur de l'histoire de l'horlogerie. À partir de 1911, la montre est accessible à tous. La Santos marque également le début des montres-bracelets pour les hommes. Elles étaient jusqu'alors plutôt réservées aux femmes.

Caractéristiques de la Cartier Santos

  • Imaginée en 1904 pour le pilote Alberto Santos Dumont
  • L'une des premières montres d'aviateur au monde
  • La Santos fait entrer la montre-bracelet pour homme dans les mœurs

Cartier Pasha : la montre ronde à cliquet de protection

Au début des années 1930, le pacha de Marrakech fait le vœu d'une montre-bracelet étanche qu'il pourrait également porter pour aller se baigner. Cartier crée alors une montre rectangulaire avec un système de cliquet pour le remontage manuel. En raison de la forme de leur boîtier, l'étanchéité de ce genre de montres était limitée. À l'inverse, il est beaucoup plus simple de rendre un boîtier rond étanche. Au début des années 1940, Cartier développe alors une montre en or à fond vissé et attaches centrales. La nouvelle montre se caractérise par sa couronne surmontée d'un capuchon métallique qui la protège de l'eau. Pour régler la montre, il suffit de dévisser ce capuchon, retenu sur le boîtier par un anneau. La grille métallique qui recouvre le verre de la montre rappelle les montres militaires de la Première Guerre mondiale. Si la légende raconte que la montre a été développée à la demande du pacha de Marrakech, elle ne porte le nom de Pasha que depuis 1985. De son vivant, le pacha de Marrakech comptait néanmoins parmi les plus fidèles amateurs de la marque.

Cartier : le joaillier des rois

Le joaillier et horloger traditionnel français est riche d'une histoire de plus de 160 ans. En 1847, Louis-François Cartier reprend à Paris la joaillerie de son maître d'apprentissage Adolphe Picard. Il est alors âgé de 28 ans. Très attentif aux besoins et aux goûts de sa clientèle, l'atelier parisien de Cartier connaît très rapidement le succès.
En 1874, son fils Alfred intègre l'entreprise. Il ne cessera d'enrichir la gamme de montres. Son objectif était de fabriquer des montres pour la maison, la chaîne et le poignet. Dès 1888, des montres-bracelets pour dame ornées de diamants décorent la vitrine de la joaillerie. L'entreprise fait ainsi partie des pionnières en matière de montres-bracelets puisqu'à la fin du XIXe siècle, les montres de gousset dominent encore largement le marché. En 1893, l'entreprise commande ses premières montres chez Vacheron Constantin. Ces montres-bracelets ont connu des débuts plutôt difficiles. Lorsque les manches longues ne seront plus de mise chez les femmes, elles se révéleront l'accessoire idéal pour mettre en valeur les bras nus.
Louis Joseph, fils d'Alfred et petit-fils de Louis-François Cartier, se marie en 1898 avec Andrée-Caroline Worth, héritière du plus grand atelier de mode parisien. En plus d'apporter son immense connaissance du luxe, elle contribue au succès de la marque Cartier en partageant son riche carnet d'adresses. Un an plus tard, le magasin est déplacé dans la célèbre rue de la Paix, attirant ainsi une clientèle riche du monde entier. Louis Joseph oriente ensuite son entreprise vers un marché international. En signant un contrat avec le fabricant français de montres Edmond Jaeger, Cartier s'assure l'exclusivité d'une extravagante collection de montres pour femmes. En 1904, Louis et son frère Pierre font un voyage en Russie, terre de nombreuses inspirations. En quelques jours seulement, les deux frères parviennent à attirer l'attention de la famille impériale et de la noblesse russes sur leurs bijoux. Rencontrant également un franc succès en Angleterre, Cartier décide d'ouvrir une boutique en 1909 sur la New Bond Street à Londres. Outre-Manche, Cartier se tisse un véritable réseau, allant jusqu'au prince du sous-continent indien.
Les objets luxueux conçus par Cartier étaient très appréciés des rois et de la noblesse du monde entier. Le joaillier a même été désigné fournisseur officiel des plus grandes maisons royales. Les reines et les princesses appréciaient tout particulièrement la marque pour ses diadèmes incrustés de diamants. Parmi elles, Marie Pavlovna de Russie, Élisabeth de Belgique et Victoire-Eugénie de Battenberg, reine d'Espagne. Le roi Édouard VII ira même jusqu'à appeler Cartier "le joaillier des rois et le roi des joailliers". Cette affirmation est encore valable aujourd'hui : lors de son mariage avec le Prince William en 2011, la Duchesse de Cambridge, Catherine Middleton, arborait le diadème Cartier que la Reine Elisabeth et la princesse Margaret avaient porté avant elle.
La mort de Louis Cartier en 1942 mène à la scission de l'entreprise en trois parties : Cartier Paris, Cartier Londres et Cartier New York. Ce n'est qu'à la fin des années 1970 que les sociétés de participation sont regroupées en Cartier Monde SA. Cartier fait désormais partie du groupe Richemont, aux côtés de Vacheron Constantin, Jaeger-LeCoultre et A. Lange & Söhne.

Cartier en quelques dates clés

  • 1847 : création de l'entreprise par Louis-François Cartier
  • 1888 : introduction des premières montres-bracelets
  • 1904 : présentation de la Santos
  • 1917 : présentation de la Tank
  • 1931 : présentation des premières montres-bracelets étanches
  • 1985 : production en série de la Pasha
  • 2007 : introduction de la Ballon Bleu
  • 2010 : premier calibre de manufacture
Pour plus d'informations concernant Cartier, cliquez ici : www.cartier.fr